L’île de Tahiti : politique du « tout automobile » et congestion des déplacements urbains

Publié: 07/06/2014 dans Tahiti mal embouché
Tags:, ,

Pour les amoureux de la carte postale :

L’insoutenable développement urbain de l’île de Tahiti : politique du « tout automobile » et congestion des déplacements urbains.

Librement inspiré, et une décennie plus tard :

Ceux qui vous vendront l’économie tahitienne comme étant orientée tourisme se moquent de vous, au mieux. Au pire je crois qu’ils en voudraient à votre argent et en échange de quelques perles noires vous ramènerez de Papeete d’inoubliables souvenirs de façades crasseuses, actuellement taggées de frais, et de bouchons monstrueux en regard d’un si petit réseau routier.

A en croire certains chiffres il semble que le ratio bagnole/hab est comparable à ce que connaissent les zuesses.

Si vous débarquez par bateau croisière, plein centre-capitale, vous allez être gazés sévère, car vous serez directement responsables d’un bouchon encore plus monstrueux qu’à l’accoutumée ! Quand vous reviendrez de quelques semaines dans les îles éloignées, préparez-vous à souffrir du nez, le contraste…

Si d’aventure vous prenez un bus pour la visite « tour de l’île mon gogo », ce sera un ticket pour apprécier une moitié de l’île et sa route bordées de murs gris, mon conseil prenez un siège côté montagne et levez le nez, c’est beau, tout vert. Une fois sorti de la zone Mahina-Papeete-Paea la vue côté mer se dégage progressivement, plus vite côte Est que côte Ouest. C’est alors que le sentiment d’être chez les fous du béton se fait moins prégnant. Il est remplacé par le sentiment d’être chez les fous du volant par contre, mais en bus ça choque pas trop…

Bien plus dans ces quelques mots que tout un billet !

D’ici une dizaine d’années les choses devraient avoir empiré si le monde continue sur la même voie, plus de béton, plus d’obèses, plus de bagnoles mais quelques îlots de verdures sortent de terre pour faire illusion, en vitrine je vous passe le lien, l’emblématique parc Paofai n’en fini pas de se remettre en travaux, là où, espace public bord de mer, cohabitent aires de jeux pour enfants, badauds, joggers, tractionneurs, rameurs et planteurs de palmiers.

La route comme elle a été pensée et comme elle continue de l’être quelle plaie ! FAut coller aux horaires, et au sens de circulation si on veut un peu de champ. Ca s’improvise pas. Ca peut être contraignant et le bouchon c’est un peu beaucoup une fatalité qui fait râler plus ou moins gentiment.

Et ce n’est pas près de s’arranger avec un projet de transport en commun en site propre, non non, c’est pas la priorité, en ce moment ils font un deuxième tunnel pour voir si ça désengorge (en vérité pour faire bosser des gros engins et palper des commissions). Le transport « en site propre » c’est pourtant pas un truc idiot n’est-ce-pas ? Ben pour vous avouer le niveau de nos « dirigeants » on n’en cause que les veilles d’élections importantes, pas plus.

Je crois savoir que tout se joue chez les concessionnaires de la place qui ont leurs entrées dans les différents services de l’urbanisme et les ministères depuis les jours de la bombe qui développe. Ils sont le lobby par qui tout passe, trente ans au bas mot que ça dure et le polynésien conscientisé prend désormais sa voiture même pour faire 100 mètres. Les bus eux s’arrêtent tous les 50 sur certaines portions, c’est comme çà, le polynésien ne marche pas.

La marche a été bannie il y a longtemps, elle est un marqueur d’extrême pauvreté en dehors de quelques endroits où le fonxionère stressé vient faire son sport.

Avec les yeux ouverts la vie du côté de Papeete, c’est tout pourri mais force est de reconnaître que c’est pire en beaucoup d’endroits, ailleurs.

Tiens une nouveauté, avec un nom rigolo qui a l’air d’une paronomase, à suivre, voire contribuer…

 

Publicités
commentaires
  1. LHDDT 佐罗 dit :

    Si t’as été à Tahiti, c’est ton problème..

    Au fait – quelques astuces question boostingue de blog.

    1) Tricher d’abord.
    Moi comme exemple : en bas de mes articles, je met souvent une ligne
    [tags keyword netanyahu ]

    attend, attend : j’esplique !

    J’ai fait un article et j’appelle ce crapaud « métamiaou ».

    Google vient référence ma page, mais les gus qui chercheront « netanyahu » ne trouveront JAMAIS ma page.. c’est pourquoi j’ajoute le vrai nom en pieds de page, ainis – quand Gougueule vient me renifler, il collecte bien « netanyahu ».

    Autre sample :

    Je fais un article sur Al.Hy – soit, mais personne ne m’interdit de metter « Françoise Hardy » en pieds de page ! De cette façon – dans 3, 4 jours, la gonzesse qui cherchera « Françoise .. » capturera ma page AL;HY.
    Ainsi, tu peux même mettre des mots qui n’ont rien à voir mais ça te fera des matchs, par exemple « fifa, Anelka » Par contre, Google est rusé : si tu mets trop de mots – disons 40; il va t’ignorer pour SPAM (en fait, ce doit être 999 caractères). Il t jette aussi si tu mets des mots trop communs ou certaines abréviations trop petites.
    Ainsi :

    – tu fais un article sur Haiti mais si tu colles « Lady Gaga » en bas de ton article (scanné par google) : tu matcheras Lady Gaga même si ta feuille cause d’Hollande.

    – tu colles Lady Gaga dans « extraits » et « Tags », tu cartonnes car tu es vu à partir du site WP.

    2) WP est particulièrement bien visité par Google, ainsi – passé 15 jours, tu trouveras déjà pas mal de matchs de djmachin.worrpress.etc;

    3) Le « tags » sert aussi à lier les articles. Ainsi, à partilr de ton article qui contient « Lady Gaga », les deux articles

    seront 2 articles qui contiennent aussi « Lady gaga », ainsi, le mec qui est arrivé chez toi par l’article central, aura tendance à cliquer aussi à DR ou à GAU.

    3) Combine super importante : Bien renseigner « Extraits » en bas.

    Moi, je copie/colle mon article dans « Extraits » et vire tout sauf les mots/noms significatifs.

    Il faut savoir que WP est ‘achement participatif et – à condition de bien remplir « Extraits et d’avoir une liste non-fantaisistes de « Catégories ». A ces conditions : une fois par jour (pour chaque article) tu vas figurer dans la liste du site mère WordPress. Par exemple : si tu fait une catég. « sexy » et
    tu parles de Lady Gaga (Ca marche pas pour Hillary Clinton) tu as toutes les chances de voir cité ta feuille chez WP.
    Conséquence : c’est que dizaines de milliers de pingouins visitent journalièrement ces listes comme toi, tu vas chercher « Lady Gaga sexy » sur Google.

    En renseignant bien, tu entres dans la communauté WP.

    Pour cette fois, tu me dois rien ~~ normalement, ça ferait 119 euros.

    • Djefbernier dit :

      Cool, pas vu de quoi que c’est renseigner extraits en bas mais je vais baisser le regard, ça me changera…
      J’ai anticipé ton conseil avec le Rotui ananas, je vais voir à rentabiliser. cela dit et pour parler gros sous vu que ça me rapporte pas plus d’être lu ou pas j’aime autant me contenter, à priori, des pas pignoufs et qui me commentent intelligemment. Pour le moment j’avoue en avoir grand plaisir. Tu n’y es pas étranger, loin 2. Aller ! C’est mon tour de jour. Je vais en remettre une couche de suicidés à cause de H16 et de Lapinos..

    • Djefbernier dit :

      Pas trouvé Extraits, n’ai pas coché articles similaires vu que mes catégories c’est vrai que c’est pas encore çà. Pour zéro Euro tu crois que je devrais cliquer sur « Press This » ?

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s