« Si ce projet ne se fait pas, nous sommes foutus »

Publié: 11/08/2014 dans Brèves du Net

_________________ Y’en aura toujours pour penser que le cri de président c’est du genre « après moi le déluge », mais je n’en suis pas. Du beau boulot ce billet, comme à chaque fois bien qu’on ne puisse jamais tout dire et son contraire pour plaire à tout le monde.

Si la situation de Tahiti vous intéresse, lisez donc mais sachez qu’on risque de vous prendre pour un charognard. Quand le bâtiment va tout va ? Le billet reblogué ci dessous me semble-t-il n’insiste pas assez sur l’idée que peut-être le tourisme c’est pas super tendance (guerres, crachs, marasme économique). Pour ne parler que des Chinois ils sont en train de se les monter à la maison leurs centres de tourisme… Et quant au bâton de pélerin de Président, s’il a le temps je trouve cocasse qu’il aille les chercher chez les musulmans d’Asie ses investisseurs (malaisie ai-je entendu…), c’est qu’on s’est fait une bonne pub avec notre refus de l’Islam. Allah est revenchard, mais attention, la grande guerre qui ferait de nous les grands oubliés des prochaines années, tout le monde n’y croit pas.

Tahiti Punu News.

 Ce cri du coeur du Président du Pays est très révélateur du fait que nous sommes à une bifurcation stratégique de l’histoire économique de la Polynésie française.

Tous les moteurs de l’économie polynésienne sont en panne et les améliorations sont peu perceptibles :

  • la stagnation du pouvoir d’achat du fait de la destruction d’emplois « normaux (du secteur marchand) engendre une consommation des ménages atone,
  • les investissements privés locaux sont en baisse. Les quelques investissements privés immobiliers qui émergent ici et là ne peuvent masquer le marasme général de l’investissement privé dans les autres secteurs d’activité économique;
  • plus grave, les compétences, les investisseurs, les entrepreneurs partent pour des cieux plus cléments ( forte hausse de l’émigration économique qui fait au moins un heureux : Oscar…);
  • les exportations fluctuent à des niveaux faibles. Le redémarrage poussif du tourisme ne suffit pas, à lui seul, à créer un effet d’accélération économique sur le…

View original post 1 178 mots de plus

Publicités
commentaires
  1. NOURATIN dit :

    Je ne sais pas trop ce qu’il faut en penser. Tahiti n’a pas besoin d’une grosse activité économique. Les petits paradis, le travail trop visible ne fait pas partie de leur panoplie.
    La bonne idée me semble consister à développer un tourisme haut de gamme propre à faire entrer des sous sans trop abîmer le pays.
    Amitiés.

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s