Quand lire fait un peu plus que mal aux yeux. Au sujet des abeilles, je vous en causais sur over blog, j’ai même été cherché un type du côté de Nantes qui pense qu’il n’y a pas que les insecticides qui en veulent aux pollinisateurs


Il faut, quand même, peut-être se dépêcher un peu! Car comme le disait récemment le président de la France, élu et sortant: «aujourd’hui, le temps est venu de la lucidité» et il faut «reconnaître que nous sommes parvenus au seuil de l’irréversible, de l’irréparable».


De quel président qu’il cause ? Elu et sortant, mazette mais ce doit être Chirac… A c’t’heure si on vous demande l’homme en question ne se souvient pas… Autant en emporte le catastrophisme pas vrais ?

Voilà un pdf «Requiem pour les abeilles » dont la date de péremption a dû être dépassée car figurez-vous que lorsque je regarde les présentoirs à graines ici à Tahiti, je ne vois pour ainsi dire QUE des graines enrobées de pesticides dont la toxicité pour l’environnement est avérée mais en attente de publication, la nuance est d’importance. De toute manière le chercheur est suspect, forcément. Quoi, y’a d’autres sujets sur la tabula rasa ? Je vais faire de mon mieux pour être pas trop long, relayant, humble et caustique.

Extrait :


L’autre étude gênante est signée Marc Edouard Colin. C’est un excellent spécialiste des abeilles à l’INRA, grand institut public, s’il en est. Pour son malheur, entre 1998 et 2000, Colin découvre que des doses infinitésimales d’imidaclopride peuvent intoxiquer une abeille. Entre 3 et 9 ppb (parties par milliards), les anomalies apparaissent. Bayer, à l’époque où tout n’était que joie et volupté, prétendait que des effets néfastes ne sauraient apparaître au-dessous de…5000 ppb. Une paille, n’est-il pas? Colin ne l’emportera pas au paradis. L’INRA qui l’emploie depuis 10 ans, lui ordonne de changer de sujet d’étude. L’écotoxicologie de l’abeille, c’est fini pour lui. Il quittera l’INRA avant de rejoindre l’université à Montpellier. Ah mais! Qui commande?”


96935368C’est bien vrai çà, qui commande !? Et si c’était vrai comme titrait l’autre ? Je ne me prends pas pour un idiot. J’ai déjà été entretenu par des complotistes de l’effet cocktail de la chimie, et de l’effet des doses infinitésimales. Je ne m’étonne guère qu’on puisse l’avoir observé chez les abeilles… Mais faut dire que je n’ai pas de billes dans l’affaire, et pas de guidon dans le nez !


Quand je pense que moi pauvre sans-dent je me dis que ça ne peut pas faire de mal de signer la pétition pour sauver les abeilles du Fenua pour cause d’épandage sauvage de pesticide anti moustique, et pendant ce temps on nous refile de la graine à effet retardé mais implacable…

 

Si vous avez suivi cette affaire plateformée overblog, on a même gagné si c’est pas beau de se satisfaire d’une mascarade. La vérité je n’ai pas non plus fêté çà en me saoulant comme de juste mais bon, ce pti pdf de 24 pages arrive après la bataille de mon éducation apicole. Il est ma foi très très sévère. Déjà à la page 7 t’as compris, si avec çà on ne se rend pas compte que savoir lire confine à la malédiction qu’en est-il de ces bons professeurs à qui on tape sur les doigts parce qu’ils font bien leur boulot !!! En fait de compréhension, t’es affranchi de ce qu’il faut employer comme manière forte pour espérer juste te faire entendre : attendre la retraite. Ou alors violence mais à ce jeu comme le rappelle Fred Lordon, je vous laisse linker sur la révolution ne sera pas un picnic, c’est dommage d’en arriver là car l’Etat, comme en caution scientifique, a toujours le dernier mot !!!!

Voilà sans-dent peut bien mordre si tu passes à portée, ça fait juste rigoler, tout le bénéfice pédagogique allant à l’exemple de ce qu’il advient pour ceux qui se croient malins à sortir du rang, manquerait plus qu’on veuille le changer leur monde ! Allez les moutons, à la tonte, et dans la bonne humeur encore !


Si j’en crois ce que je lis :


Aux USA, la catastrophe est totale: les pollinisateurs naturels sont décimés. En 1996, Gary Paul Nabhan et Stephen Buchmann avaient tiré une sonnette d’alarme dans leur magnifique ouvrage “The Forgottten Pollinators” (Les Pollinisateurs Oubliés). Le problème de la pollinisation des grandes cultures agricoles ne va sûrement pas être solutionné en faisant appel aux bourdons, aux abeilles sauvages, etc. Ils ont été massacrés comme les Amérindiens, pour le Progrès, pour la Croissance, pour la suprématie de l’homme blanc.


Voilà une info qui a quasiment 20 ans, qui sait si Bill Gates en plus de nous stériliser n’a pas en tête de faire (ou alors c’est déjà opérationnel sans que nous sachions, vu qu’on a même pas de dents) des ptits drônes abeilles. Et comme tout fout le camp il les lui faut toutes les réserves de palladium. Concernant ces bizarreries faites vos recherches chez résistance authentique…


Alala méçépapossib, la page 12 nous brosse le tableau d’un comble de l’hypocrisie. Un pti copier coller, mais de la fin de page, quand on me dit qu’il a été remarqué que certains pollens GM ne tuent pas les abeilles. Ah bon, tout n’est pas perdu alors ?


Des chercheurs de l’Université de Jena ont étudié l’effet des pollens GM sur les abeilles. Sur les individus sains, aucun effet toxique du pollen n’a été mis à jour. En revanche, ils ont constaté que si elles étaient soudainement atteintes d’un parasite, la mortalité était bien plus élevée chez les abeilles expérimentales nourries au pollen GM L’hypothèse la plus probable, selon les chercheurs, est une dépression immunitaire des abeilles causée par le pollen GM. Faute de moyens financiers, l’étude a dû être interrompue en 2004.


Ah quand même… N’y-a-t-il rien qui puisse laisser entrevoir une embellie ?


En fait, l’agriculture occidentale moderne et toxique se mord la queue: elle tente de remédier par des bricolages technologiques à tous les problèmes qu’elle a générés. C’est une quête vouée à l’échec et la planète a peu de chances de s’en relever, du moins à l’échelle de nos vies humaines.


Ah ben voilà… y’a qu’à demander ! Je me demande si je dois continuer cette lecture, car ensuite sont relatées des expériences d’abeilles soumises aux champs électromagnétiques qui nous permettent nous autres bipèdes de se raconter ce qu’on a mangé, qui on a vu, ce qu’il a dit et quand est-ce qu’on se voit. Et les résultats ne sont pas bons, les abeilles se perdent ! C’est mon poto redresseur de tort qui va se marrer, prochaine fois que je le chope sur Fadou, je vais lui tapoter quelques rafales. Putain mais c’est quoi ce monde à la con !? Parce que l’impact de la téléphonie mobile sur le niveau intellectuel des utilisateurs n’est plus à démontrer ; en synergie avec le reste, et les deux trois types qu’on a pu sauver, disons que ça dilue les responsabilités, mais pour les abeilles vous saviez vous ? Que même les haut-voltages leur causent un souci de repérage à ces pauvresses ?


Par surcroît vous apprendrez à bouquiner ce pdf que le miel, ce nectar des Dieux est très certainement et désormais un cocktail d’antibiotiques, d’acaricides et de pollen transgénique, c’est gai !!!!!!!!!!! Et sans blague si on peut s’émouvoir des abattoirs, vous y lirez comment se cultive, au 8ème jour, la gelée royale. Tout çà est proprement atterant.


Je commence à me demander si, à Tahiti, l’interdiction de l’importation de miel pour favoriser la production locale n’est pas plutôt, en plus de favoriser la production locale, un moyen de masquer l’aléa d’approvisionnement ; avec le niveau de demande, le prix de l’importateur tahitien, qui ne parle sûrement pas l’Argentinois, a dû faire frémir et craindre que quelque consommateur final se pose des questions sur la chèreté de la vie. Manquerait plus que le prix des hydrocarbures s’y mette…


J’aurais trop les boules que vous ne lisiez pas ce pdf, imaginez que l’un de vous soit quelqu’un qui a des informations prouvant que je relaye de la vile désinformation, que tout va bien et que le seul idiot qui s’empoisonne c’est moi avec des lectures non-conformes, c’est possible çà ? Vous me laisseriez un commentaire n’est-ce pas ? Bien sûr sans perdre une soirée de repos à surlire, comme je vous comprends. Alors extrait :


En Europe, le miel est importé d’Argentine. Il est parfois importé de Chine, mais au vu du désastre écologique qu’est ce pays, tout est à craindre. Car l’appellation “miel” cache parfois bien des surprises! L’Argentine était récemment au coeur d’une vaste crise apicole car les importateurs refusaient d’importer du miel argentin farci d’antibiotiques et d’acaricides. L’Argentine est, après la Chine, le second producteur de miel au monde avec environ 100 000 tonnes en 2006, provenant de 2,5 millions de ruches, gérées par 33 000 apiculteurs. L’Argentine est le premier exportateur mondial : 90 % de sa production est exportée. La crise apicole va peut-être même s’intensifier au fur et à mesure que l’on découvre, ou plutôt, que l’on analyse la quantité de pollen transgénique présent dans les miels.


Ne me demandez pas qui analyse les miels en Polynésie, à moins de vouloir rigoler. Pour le reste désolé de vous annoncer que vous ne mangez pas du miel d’acacia mais bel et bien du miel de soja transgénique importé d’Argentine. Rhoooo si c’est pas un complot ! Et si vous avez des informations plus neuves je suis également preneur.


La fin de la page 16 fait le parallèle entre apiculture moderne, camps de concentration et champs de la mort, bain merde, c’est osé, est-ce que c’est seulement permis ?!!

Arrêtez-moi si je me trompe, ce n’est pas l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN qui va régler tout çà…


J’ai comme dans l’idée que vous n’allez pas en faire votre pdf de chevet m’enfin la prochaine fois que vous voudrez vous médicaliser une irritation de la gorge comme grand-mère faisait, pensez-y, ce qui est bon pour la gorge ne l’est si ça se trouve pas forcément pour la thyroïde…

 

A tous les coups c'est pas donné et en plus c'est épais, mais j'ai bon souvenir de ce temps perdu...

A tous les coups c’est pas donné et en plus c’est épais, mais j’ai bon souvenir de ce temps perdu…

Pour finir sur une touche Menfoutiste, y’a une série de bouquins de Pierre Bordage qui s’intitule Rohel avec dedans des insectes GM super méchants et des étendues d’eau qu’il ne vaut mieux pas boire même si t’as très soif…

Publicités
commentaires
  1. […] si vous voulez en savoir un peu plus je vous conseille requiem pour les abeilles, y’a pas 36 pdf qui s’appellent comme çà, en prime ça donne pas trop envie […]

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s