Celui que vous nommez dans la presse l’insubmersible eh ben il a été démissionné, ça y est. Deux trois emplois fictifs de rien du tout, et qui en plus ont quand même beaucoup travaillé, une affaire vieille de 20 ans, mais là rien à voir avec une justice sans vitesse, non là c’est juste les avocats qui ont fait bon oeuvre de leurs émoluments. Cela dit ne refaisons pas le film ce serait trop long, et puis trop pénible aussi, chez Djefbernier on tente l’exploit d’informer sans trop se commettre avec la difficulté.


Tahiti ça va pas fort mais vous savez, c’est un paradis pour touristes et les touristes ben ils viennent photographier, tweeter que c’est le top et puis payer cher et rentrer. Ils vous diront d’y aller aussi, vont pas avouer que le coût, tout bien pesé les Seychelles la prochaine fois. Alors pour vous faire faire des économies je vous ai trouvé un blogspot que j’ai ajouté aux liens Tahiti.


Oui l’info c’est çà, Gaston n’est plus le président, il n’a pas été gracié. Il s’y attendait ? oui. Retraite anticipé ? Que non ! Il l’a mauvaise ? On dirait :


J’ai été, c’est vrai, un peu peiné, j’étais amer. J’ai voué 50 ans de ma vie politique à soutenir la France. Si aujourd’hui, elle est une puissance nucléaire, c’est grâce à nous, grâce au Tahoera’a. Si la France aujourd’hui est parmi les premiers pays à posséder la technologie nucléaire, c’est grâce à nous. Lorsque le président Chirac m’a demandé de parcourir le pacifique, je l’ai fait pour aller défendre les essais nucléaires et la politique de la France en Nouvelle-Calédonie. Je pensais quand même que pour tout cela, le président Hollande allait avoir un brin de reconnaissance, mais enfin c’est un homme faible politiquement.


Sur cette déclaration à la presse pour peuple il y a beaucoup à dire mais pour coller à la réalité un homme au dessus du peuple aura compris :


J’ai été, c’est vrai, un peu peiné, j’étais amer, mais enfin c’est un homme faible politiquement.


Et si vous ne me croyez pas un peu plus loin notre bon Gaston d’ajouter, et là croyez-m’en chaque mot compte :


La justice, c ‘est un peu comme à la loterie, on ne sait jamais qui va gagner, qui va perdre. C’est un peu la roulette russe.

Et parce qu’on aime les commumuniqués un peu mal fichus on vous propose gentiment celui-là, je ne vous cache pas qu’en sus de l’excellent dispensaire dispensaire, nous soupçonnons un attentat déguisé en accident accidentel

Publicités
commentaires

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s