Merci Pinaki

Publié: 30/09/2014 dans enfin presque..., Tahiti mal embouché
Tags:, ,

 

Il faut frôler quelques kilomètres de barbelés pour vous photographier çà

Il faut frôler quelques kilomètres de barbelés pour vous photographier çà

J’ai posé mon sac à ¨Papara. Au spot de surf de la taharou (Taaharu’u), une embouchure de rivière, un beau dessin de courants et de barrière récifale. De là, une semaine de rencontres, mon flair et la chance dont je me demande bien à qui je la dois, m’ont conduit dans la vallée d’Atimaono, site qui surplombe le golf éponyme, mais surtout emplacement de la première usine de canne à sucre de Tahiti.

Agitée par une industrie que l’histoire voit facilement comme barbare, avec cimetière d’ouvriers chinois et désormais revendications de propriétaires tahitiens. Arpenter cette vallée une fois parvenu au dessus du golf c’est trouver une enfilade de constructions en tôle et pinex jusque loin (8km), et volonté territoriale (en sommeil dans les actions du tribunal des affaires foncières) de vendre aux chinois justement. Il se dit que la disparition de Mister 10% des affaires officielles changera peut-être la donne. L’ambition de l’association qui regroupe une partie des habitants est de faire reconnaître la validité de leurs revendications de groupe et jusqu’ici M. Flosse, ès président et chef du gouvernement s’est trouvé débouté dans toutes ses tentatives d’accaparer l’intégralité de la vallée.

Faut dire ce qui est y'a quand même pas foule

Faut dire ce qui est y’a quand même pas foule

Le Golf est là, ombre pathétique du golf d’il y a vingt ans ; victime d’un entretien sans imagination, sans ambition et sans moyens. Pour le rendre plus attractif, enfin c’est ce qu’ils pensent peut-être, il suffira de l’agrandir, ben voyons… Il est parvenu, ce Territoire, à récupérer le front de mer, et surveille que personne ne vienne se réinstaller. Imaginez, un bel hôtel en front de mer, très bien venté, les kitesurfeurs du monde entier s’y relaient toute la sainte journée pour faire des spots publicitaires, c’est la référence du golf french océanien. La route ? Coupée à la circulation, après l’expropriation des squateurs de la vallée s’y dessine une route de contournement qui part à travers la brousse sur les hauteurs et vous permet également de rejoindre Taravao en 18 minutes à 130 km/h, ça serpente mais les virages sont guidés par un magnétisme. Nos milliardaires pourront se faire déposer de leur jet à l’hydravion, de l’hydravion à la réception de leur loge. De tout le séjour il leur est possible de n’entendre aucun bruit de voitures, un enchantement de sons mais rien de mécanique une fois rendus. Au paradis des sens…Tahiti oh oui…

Les familles de la vallée ne veulent pas perdre leur terre, et quand on sait que les capitaux étrangers cherchent à se placer partout sur la planète, on se dit que ces familles font de la résistance tout en frémissant à chaque fois que s’approche un stylo sur titre de propriété, une résistance bien venue pour les possibilités d’une agriculture vivrière un peu étendue pour ce qui m’occupe de dénicher, une résistance pour le droit de vivre une vie « paysanne » dans un secteur grandement orienté ici aussi sur les grands approvisionnements du commerce de détail.

C’est là qu’il se dessine pour moi une possibilité de rester, d’entamer les fondations d’un système ‘permaculteur’ sur la commune de Papara. Un étonnant concours de circonstances, de liens tissés à pieds, qui donne un espoir d’avoir trouvé le cadre idéal, aux très très nombreux avantages tel qu’il se dévoile, titille ma convoitise. Ce projet s’il pouvait s’inscrire dans pareil endroit, ce serait presque insolent. Des gens dans une nature docile et généreuse, quoique bientôt en saison des pluies dans un district copieusement arrosé, mais c’est pas le pire quand on a testé Hitiia’a, quel meilleur endroit ?

Vous ne pouvez pas regarder dans une direction sans voir au grand minimum deux à trois matières à manger, trois quatre autres à travailler. Alors pour ce qui est de décrire y’a pas beaucoup de politiciens à dézinguer… Je vous le dis pour ceux qui pourraient venir de yaourt, amitiés aux mal-pensants ! Le front de mer ? Trop top !

Batterie CAT, sans entretien !

Batterie CAT, sans entretien !

Une vallée quelque part à gauche, hors-champ...

Une vallée quelque part à gauche, hors-champ…

Nous verrons ce que les jours prochains déciderons. Demain je vais visiter la parcelle, me faire une idée de ce par quoi je pourrais éventuellement commencer, nettoyage des points d’eau je suis sûr, figurez-vous qu’il y a des retenues en cailloux envahies d’herbes au-dessus des terrasses en bord de chemin qui surplombent une ligne droite du golf. Et plus haut des abeilles sauvages, un plateau et la forêt.

Je suis aidé par une famille qui descend de deux frères Juventin, endettés jusqu’au cou pour venir chercher le trésor de Pinaki. L’Anglais les ayant mis sur la piste fut le vrai découvreur du trésor et il leur vendit très cher les plans après coup. Arrivés sur l’île les frères Ardéchois achetèrent beaucoup de terre mais ne découvrirent qu’une escroquerie si on s’en tient à leur premier projet. L’histoire raconte que l’anglais finira la tête tranchée, ou pendu comment savoir… j’ai pas trop le loisir de gogeuliser en ce moment mais pour ce qui est de leur descendance ilienne elle s’assura et je les en remercie.


Et çà ? Tout le monde s’en fout chez gougueule ?

 

Publicités
commentaires
  1. NOURATIN dit :

    Bon, c’est peut être le début d’une grande histoire, tout ça, en tout cas je vous le souhaite.
    Vous savez ce qu’on dit dans ces cas là…
    Et amitiés.

    • djefbernier dit :

      C’est tout le mal que je nous souhaite à ma petite famille et moi. Ce jour j’ai beaucoup joué du couteau, si vous avez vu le film des ordures dans la brousse, je vous raconte pas 😉

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s