Ticket pour la vie réelle

Publié: 23/10/2014 dans Brèves du Net
Tags:, , ,


Mon bon ami, cher lecteur,

 


D’ici quelques jours je vais goûter aux joies de la sobriété heureuse chère à Pierre Rabhi. Il n’y aura dès lors plus guère que le RSS qui va bouger sur Djefbernier. Periode d’e-mutisme qui se terminera par des nouvelles neuves de la vallée d’Airima ( j’ai su hier que l’endroit n’appartient pas à Atimaono).


Synchronicité quand tu nous tiens, c’est par Dame Adler que j’ai pris conscience de l’absence d’A moy que chault. Par là j’ai produit un billet très lu dont voici la suite. Encore merci Dame Adler, qui s’est joliment payé Futura Sciences.


La santé n’est vraiment importante que lorsqu’elle vient à manquer, c’est truculent de penser que ça ne fonctionne pas avec le (la) moral(e), mais si ça se trouve ça agit à des niveaux profonds et insensibles à nos consciences occupées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Publicités
commentaires
  1. Antiveuve dit :

    Et moi je pè-è-ète!
    Soir et matin je pète!
    Je pète sur mon ordi
    Je pète, je vais de blog en blog

  2. carine005 dit :

    Mais merci d’avoir prévenu du retour de A Moy !

  3. carine005 dit :

    Euh…
    J’ai rien compris.
    Nouratin, viens, on va boire un pot avec ton pote Grosburle !

  4. Irena Adler dit :

    Ce mec est tellement pathétique dans sa vision ésotérico-scientiste du monde, qu’il a cru qu’en me stressant en permanence et en parlant constamment le cancer, il parviendrait peut-être à me le faire vraiment choper… – il s’est dit aussi qu’au pire il avait 1 chance sur 4 que je l’attrape (comme tout le monde), et que dans le cas hypothétique où je chopais le truc, ça valait le coup de me faire croire qu’il y était pour qq chose… pour l’épouvante que cela me provoquerait. Plus pathétique encore que réellement machiavélique.

    J’éprouve pour ce mec une quantité astronomique de dégoût.

  5. Irena Adler dit :

    Ce mec, à chaque fois qu’il a essayé de séduire une meuf, lui a glissé des insultes à l’oreille… Et il s’étonne que ça ne marche pas ?!

    Ta haine des femmes, ta peur des femmes, affleurent tellement fort à travers ton imitation de féminisme… c’est peine perdue mon pauvre vieux.

  6. Irena Adler dit :

    Ce n’est pas en essayant constamment de parler à ma vanité que tu trouveras un interlocuteur, espèce de trouduc. Un coup je suis vieille, un coup je suis « la plus belle femme de Fraonce » – … ni l’un ni l’autre, en fait… et quand bien même ! Que cela peut-il bien te faire, et en quoi cela te concerne-t-il ? Vieille ou jeune, tu ne m’as jamais eue et tu ne m’auras jamais.

    J’ai tellement l’habitude de te voir essayer de passer par les mêmes portes ouvertes que ça ne peut plus marcher, tu comprends bien… Je te vois venir à des km. *Darwin, bitches !*

  7. djefbernier dit :

    Mazette Dame Adler j’avais complètement oublié vous avoir demandé de me dessiner une opération mathématique avec des lieux communs. La vieillure qui sait. Tout ce que je fais en ce moment c’est pour les derniers venus, quoique j’en profite.

  8. NOURATIN dit :

    Le secret c’est de ne pas trop se poser de questions.
    Un joli coin de paradis débarrassé des séquelles d’une civilisation de consommation
    fondée sur l’absurde, le ciel et la mer, plus quelques vahinés lascives pour compléter
    le bonheur…pas la peine d’aller chercher plus loin, ce serait suicidaire.
    Alors à un de ces quatre et amitiés.

  9. Irena Adler dit :

    C’est quand même pas bien difficile de voir que je fais ce genre de chose pour soigner ma dépression, merde !

  10. Irena Adler dit :

    Qui vous dit que j’ai LE moral, imbécile ?

    C’est quand même pas une chose extrêmement révolutionnaire, de penser que les gens d’aujourd’hui, qui sucrent leur café avec des anxiolytiques, ont besoin de défis et d’exaltations à la hauteur de leur idéalisme (comme au XXe siècle en fournissaient les idéologies, comme au XIXe en fournissaient les diverses guerres civiles, la religion et la littérature.. etc)… et de penser que les pseudo-« challenges » débiles que leur fournissent aujourd’hui la société du spectacle, la société du tout-marchandise et le jeu politique pipé, ne suffisent pas à remplir le vide.

    • djefbernier dit :

      Je me suis laissé dire que quand on a une morale… mais je ne voudrais pas recevoir un pavé, j’ai les mains pleines de terre. Je subodore que le blogging résout mieux que le faux sucre dans le café la dépression. Où ai-je pu écrire : vous avez le moral, vous, Dame Adler ? Quant à ce que je sois imbécile, j’avoue – tant pis – avoir une préférence pour le costume d’idiot 😉

      • Irena Adler dit :

        J’ai dit que quand on avait un certain « vide » à combler, qui rendait dépressif, alors ce vide avait souvent pour origine un certain idéalisme, qui ne trouvait pas le moyen de s’occuper et de se réaliser dans le réel.

        L’idéalisme a effectivement besoin de vérité et de justice, autant de choses qui relèvent de l’ethos, donc de la morale.

        On n’a pas dit par contre de quelle taille était ce « vide » initial qui demandait de l’Idéal pour se combler. Selon les personnes en effet il est + ou – grand.

        D’où le fait que je vous signale que je n’ai pas le moral : c’est un peu comme si mon « vide » ou mon « idéal » disait : « j’ai faim ». Oui, il a tout le temps faim, c’est vrai.

        —> Vous êtes vraiment un imbécile.

      • Irena Adler dit :

        Vous êtes un imbécile parce que vous me demandez de transformer en opération mathématique quelque chose qui n’est nullement une énigme, quelque chose qui serait compréhensible par le premier venu.

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s