Il est des lectures

Publié: 19/09/2016 dans Brèves du Net, Pas vite lu

J’ai donc mis les mains sur un clavier, c’est un vieux pomme mais ça le fait, l’arobassse, ça change tout. Un poil plus avant c’est les pieds que j’ai fini par bien mettre au restaurant du golf, où j’ai désormais copains, dont le chef qui sait qui je suis, ça ne gâche rien. Un havre wifi Juste au bas de ma montagne, il fait beau, du vent à kitesurf et c’est dimanche.

Comme de juste dans le coin sous le vent, une table surplombant la piscine déserte, juste après les arbres battent des mains et les cocotiers, eh bien on leur voit le front.

Je déplore de longue date le phénomène vidéo et mon vieux des textes c’est toujours autre chose. Si fait qu’en traversant A toi l’honneur dans mes premières diagonales de lecture je me suis posé chez Richard Millet. En voilà un qui sait y faire.

Le monsieur concentre en peu de mots le feu de son acuité sensorielle sur le coeur des symboles qui écrasent les peuples occupés. Pour qui compte avec le pouvoir de la déclaration, et certainement les politiques en sont, ce genre de lecture n’est pas utile à commettre. C’est vous qui voyez. La vérité a de ces accents…

Par ce biais de confirmation qui je l’avoue me fascine j’en reviens à ma situation d’ultra privilégié qui a néanmoins arpenté plus d’une fois des vallées de larmes. Au milieu de la forêt au dessus du golf d’Atimaono, sur la meilleure terre du monde, en simple squatteur désormais assimilé, où chaque coup de pioche fait massacre de vers de terre je respire le dernier air pur de la planète. Chaque jour je me réveille plus fort et plus libre que la veille. Je prête attention aux délices de l’inspiration qui fait le fardeau léger ; bien conscient que ce n’est pas le lot commun, m’enfin je suis où j’ai voulu être et n’y suis arrivé ni trop tôt ni trop tard.

Sauvez ce qui peut l’être et un peu mieux qu’à l’image des réfugiés, déplacez-vous plutôt avant de le devoir. Si je peux me permettre.

 

Mots-clés : urgence, Sauve qui peut, demerden sie sich, Hollande président, lire c dire, Tahiti, Papara, Atimaono, Golf, restaurant, nonchalance

 

Publicités

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s