Archives de la catégorie ‘Permaculture’

Chers amis, followers, j’ai eu envie de vous donner de mes nouvelles à plus d’une reprise. Mais Tahiti c’est vraiment pas le pays d’internet. A Rangiroa d’ailleurs ils l’appellent Interniet.

M’enfin sur le sujet de la connexion ça bouge un peu, concurrence oblige. Et même ainsi vous seriez verts de voir ce qu’on nous vend pour du haut débit. Comme l’a fait remarquer un chroniqueur radio (rires et chansons Tahiti, sisi) on ne peut pas avoir ce service comme partout ailleurs dans le monde, vu qu’on est pas comme partout ailleurs.

Le 13 novembre à 13 h je me suis dit allez hop un pti coup d’info radio, et j’ai eu le droit au président Hollande déclarer la guerre. Sur les premières mesures je jurerais avoir entendu Sarko, et puis non, Toumou entendra le lendemain un gonz de droite dire :

Vous avez dit que c’était la guerre eh bien faites là

Si c’est pas puant. Que n’a-t-il dit

… Eh bien faisons là

Du coup une cop21 et des élections sur fond d’état d’urgence, si c’est pas bien tombé pour les contestataires.

Toujours à la radio j’ai entendu un gonz dire que ces négociations sur le climat ne devraient pas être menées par des croulants qui seront crevés dans 20 ans.

Il n’empêche que ces négociateurs ont du en faire une de ces chouilles avec leur truc historique.

Bon, bon, je ne suis pas mort. J’ai un beau jardin dans la montagne, et je me suis tapé une super infection du côté de l’orteil gauche. Mon jardin c’est la pluie qui arrose et il a eu plus que son compte. Vraiment le confort, ça manque, mais y’a tant de contreparties à vivre dans la frange de la frange que je prends mon partie de quelques boutons, un peu partout faut dire ce qui est.

Allez je vais lire un peu la communauté et puis cette nuit avant de retourner, je vous fais un pti billet.

 

 

 


Après trois jours d’une torsion à gauche qui s’est mal terminée, je sacrifie dimanche matin au repos total. Merci bien le bonjour du bras de levier ! J’en profite pour administrer un peu Djefbernier, quel dépit quand on sait tout ce qui reste à faire… Et que ne trouvais-je pas sur mon fil RSS, propre à me remettre en accord total avec mon entreprise ??????


Merci les moutons :


Permaculture : Forêt comestible pour auto-suffisance alimentaire | Les moutons enragés.


Vivement cet après-midi, que j’y retourne planter un abri tente.

Spéciale dédicace à cet excellent bloggeur http://labrebisgalleuse.blogspot.de/2014/10/la-berezina.html

Spéciale dédicace à cet excellent bloggeur http://labrebisgalleuse.blogspot.de/2014/10/la-berezina.html

 

_Fondation

Publié: 09/10/2014 dans enfin presque..., Permaculture
Tags:,

_Qspot


J’ai trouvé une pelle aujourd’hui, et puis il s’est mis à pleuvoir. Puisque je me faisais une journée de brûlage serein (le vent ne s’étant pour ainsi dire pas montré), j’avais vu le coup venir. Je suis rentré à temps, pas trop trempé mais ai dû m’abriter une bonne heure à mi-chemin, …à guetter l’accalmie.

J’ai finement décrypté l’horizon, depuis le matin les nuages se sont mollement agglutinés sur la montagne et désormais que j’ai un toit et des murs en dur, je suis content à plus d’un titre. C’est le calme de la pleine lune et la pluie tombe bien à la verticale.


Je sais que le bonheur emmerde, c’est en paiement d’une semaine d’efforts que je vais pouvoir monter d’un étage à la recherche de l’emplacement de la première structure en forêt. Encore du nettoyage mais à la barre à mine cette fois.


J’ai rendu pas mal de superficie à la lumière et cette pluie qui a tourné au déluge vers 16 heures arrose désormais en plein ce que j’ai défriché. Ce bon déluge, s’il veut bien stopper avant demain sera excellent pour la terre et dessiner les marches et les mini plateaux de l’ascension sera un plaisir…  

Je vais aussi à ma prochaine visite redécouvrir le spot un peu marécageux dit « la source ». Il part pour être un peu plus animé si la pluie prolonge. Une barre à mine et des bottes, une pelle…, si j’avais la place sûr que j’aurais pensé à la pioche et au ciré…

J’ai été instruit du fait que le miconia est un bon bois de construction ; je vais pouvoir faire beaucoup avec tout ce qui a poussé. Faudra faire attention à pas trop vite tourner en résidence d’acrobranche.

L’idéal c’est le bambou mais miconia et les autres qui sont là feront bien l’affaire. Chercher des bambous, ce sera pour l’année prochaine…

Il me faut mettre au plan un réseau intelligent de récupération d’eau de pluie et d’irrigation de la pente. J’augure que du provisoire en bois de peste végétale c’est Feng Shui. Le beau temps revenant je reprendrai la serpe et les scies à main. 


OLYMPUS DIGITAL CAMERAAprès l’eau, faudra l’électricité, et toujours cette montagne d’ordures qui bouche l’entrée aux journalistes. Je vous la présente, pour le plaisir, avec son enrobage de brousse.


Tout roule, tenez bon j’ai pas fini de mettre au point le résilience de ma petite famille !