Articles Tagués ‘autorités’

J’ai eu le plaisir, l’honneur et l’avantage d’être invité à suivre la mondialement connue course de pirogue Hawaiki Nui. Une course de trois étapes, 130 pirogues inscrites, 2 bateaux suiveurs pour chacune, et un nombre difficile à déterminer d’autres embarcations. Une sacré armada mais pour moi le spectacle et l’aventure ne s’est pas arrêtée à l’évènement. J’ai passé quelques jours sur Huahine au lieu de rentrer par la mer comme à l’aller.

Je n’ai jamais mis les pieds en Jamaïque mais je suis bien certain que Huahine soutient à l’aise la comparaison. J’y suis allé plus d’une dizaine de fois et ce qui m’y fascine c’est leur mode de protectionnisme. Essayez un peu d’y débarquer sans connaître la date de votre retour ni l’endroit où vous dormez. Comment tu t’appelles, d’où tu viens et quand tu pars, voilà la sainte trinité de la curiosité du cru. Soit dit sans arrière-pensée.

Et cette fois-ci j’ai débarqué sans savoir quand je rentre vu que j’ai comme qui dirait déserté mon matelotage, eh bien croyez-le c’est pas confort confort. Heureusly j’ai emprunté un bon vélo et si ma route préférée est une piste de soupe de corail qui joint l’aéroport et le marae Manunu (mon pied à terre par alliance) ailleurs le goudron y est magnifique. Au point qu’il ne se passera pas longtemps avant que j’y aille faire un peu de patin. Quand la belle famille se sera un peu remise de mon incursion surprise durant que mon fils y était en vacances.

Chez Djefbernier on est toujours à deux doigts de raconter sa vie. Figurez-vous que tous azimuts ça brainstorm pour faire s’envoler les chiffres de notre accueil touristique.

Du lien en veux-tu ? Il appert que la solution c’est que toute la population doit s’investir… pour le plaisir d’après ce que j’ai compris. Evidemment quand tout le monde sera sur internet à vanter sa destination, à proposer des hébergements gracieux afin que tout séjour par eux se résume au coût du transport aérien, on nagera en plein 22ème siècle.

D’ores et déjà n’oubliez pas d’aller faire du vélo à Huahine, surtout si vous avez un faible pour les plantes psycho-actives ; y’en a partout sur toutes les îles mais là-bas y’a pas que moi qui a remarqué

Au fait Trump y dit quoi du cannabis récréatif ?

Et pour ceux qui voudraient un voyage en polynésie qui coûte pas un bras envoyez-moi vos dates, puisqu’il faut s’investir personnellement, ça tomberait bien.

 

C’est pas un skoouuupe, un peu à l’instar de vos musulmans qui font style parce qu’ils sont occupés, le Frani est persona non grata et là dans l’entre-soi c’est juste sur réaliste. Plus généralement c’est le simple flot de la parole farani qui irrite l’oreille du Maoeil.

Traversant la pépinière du golf d’Atimaono j’étais stoppé pour signer une pétition. Je vous épargne l’ange qui passe quand il apparaît que je suis le blanc dans la montagne. Et quand il s’agit de répondre par écrit dans quel bureau de vote tu es. Percevant mon trouble le meneur me dit que j’ai qu’à mettre un X, c’est pas grave. J’ai pas loin pour voir que les précédents signataires se sont assigné un numéro, j’ai donc mis Zéro, en chiffre.

La pétition, on m’a épargné sa lecture c’est pour les terres rares, en gros c’est à nous. J’ai indiqué deux trois choses qui seraient un peu longues à transcrire mais surtout mon scepticisme sur la portée de l’évènement, nos signatures en contrepoint de l’industrie minière sous-marine. M’enfin paraît qu’un îlien ça aime bien faire qu’à palabrer.

Un employeur armateur a qui je demandais si je pouvais assister à une de ces fameuses réunions concernant l’introduction, ou pas, dans la zone exclusive des bateaux de pêche de l’Europe, espagnols en l’espèce. Et il me dit que non, c’est même pas la peine. Comme il s’agissait d’un taata popaa’a il m’a remonté le moral d’une drôle de façon.

Tu sais j’ai bossé plus de quinze ans en France, là-bas tu fais 6, 7 réunions et puis tu fais. Ici tu fais 20 réunions, trente réunions, et puis tu fais pas.

Donc y’a des indépendantistes par chez nous, c’est les adeptes du Tiamaraa, j' »oublie sûrement une apostrophe. C’est globalement mais pas que, surtout pas que, le parti bleu et blanc du tavini.

Les gens sont dans un tel état que j’ai pensé, puisque j’ai trouvé un pc, vous raconter comment ce fameux Tiamaraa va débuter lors qu’il ne sera très probablement pas le résultat d’un quelconque vote, mais plutôt la conséquence de ce que les bateaux et autres avions vont cesser de ravitailler notre beau, gland, gras et grand centre pacifique, rendez-vous compte :

Une surface vaste comme l’Europe

En même temps, je me tâte, il se pourrait que ça se passe bien, si ça se trouve les forces de l’ordre ont des procédures et y’aura qu’à suivre 😉

Chers amis, followers, j’ai eu envie de vous donner de mes nouvelles à plus d’une reprise. Mais Tahiti c’est vraiment pas le pays d’internet. A Rangiroa d’ailleurs ils l’appellent Interniet.

M’enfin sur le sujet de la connexion ça bouge un peu, concurrence oblige. Et même ainsi vous seriez verts de voir ce qu’on nous vend pour du haut débit. Comme l’a fait remarquer un chroniqueur radio (rires et chansons Tahiti, sisi) on ne peut pas avoir ce service comme partout ailleurs dans le monde, vu qu’on est pas comme partout ailleurs.

Le 13 novembre à 13 h je me suis dit allez hop un pti coup d’info radio, et j’ai eu le droit au président Hollande déclarer la guerre. Sur les premières mesures je jurerais avoir entendu Sarko, et puis non, Toumou entendra le lendemain un gonz de droite dire :

Vous avez dit que c’était la guerre eh bien faites là

Si c’est pas puant. Que n’a-t-il dit

… Eh bien faisons là

Du coup une cop21 et des élections sur fond d’état d’urgence, si c’est pas bien tombé pour les contestataires.

Toujours à la radio j’ai entendu un gonz dire que ces négociations sur le climat ne devraient pas être menées par des croulants qui seront crevés dans 20 ans.

Il n’empêche que ces négociateurs ont du en faire une de ces chouilles avec leur truc historique.

Bon, bon, je ne suis pas mort. J’ai un beau jardin dans la montagne, et je me suis tapé une super infection du côté de l’orteil gauche. Mon jardin c’est la pluie qui arrose et il a eu plus que son compte. Vraiment le confort, ça manque, mais y’a tant de contreparties à vivre dans la frange de la frange que je prends mon partie de quelques boutons, un peu partout faut dire ce qui est.

Allez je vais lire un peu la communauté et puis cette nuit avant de retourner, je vous fais un pti billet.

 

 

 

Juste en passant, et comme j’aimons pas trop les avions, j’ai bien ri au dernier billet de la chute.

Et là aussi, quoique jaune :

Les Chroniques De Rorschach: Les élites américaines commencent à passer en mode survivaliste.

Messieurs dames, joyeux Noël à ceux qui seront sages 😉

 

 

Terre Eugénie, la grande plantation d’Atimaono – Papara – Tahiti.

 

Ce qu’ils ne disent pas c’est, d’abord beaucoup de choses, que c’était avant tout le golf d’un particulier singulièrement blindé comme de juste, mais surtout que des vergers du temps de sa splendeur privée, depuis que le territoire a pris la suite dans les années 2000, il ne reste quasiment rien. Sur les 2000 pamplemoussiers, il en subsiste 5, le reste à l’avenant. Si c’est pas bizarre quand même…

Pondérons notre tristesse bien sûr, quand on lit ce genre de chiffres, genre 90 millions de substances et effet à doses infinitésimales... chez Djefbernier on se lit un pti Charles Sannat avant d’aller pieuter, mot clé « couiner », lien pas facile à afficher, ça n’a que 13 heures mais c’était super complet, encore mieux que la dernière fois. Contre un bon gros lingot, si vous voulez un bout de bonne vieille polynésie Papara c’est l’endroit, mais vous trompez pas d’adresse !!


Chers amis, lecteurs, passants de ce siècle… Toujours pas la moindre nouvelle d’A moy que chault ?

 


Nonobstant la fine publicité pour le prochain livre de Boris Cyrulnik, j’ai apprécié tomber sur ce texte.


Par contre j’ai pris trop de retard pour envisager lire H16, je note qu’il affuble Sarko d’un magistral le retour du relou, et je trouve çà plutôt bien. Ca vous promet du rigolage cette affaire de politique de gauche et de droite; quant à Ebola, olala.


Bon pour mon prochain passage par içi faudra que je prenne le temps de prendre un cours de blog photo, je vous ai collé deux exemples de crasse impéritie, m’enfin j’espère qu’en ptit format elles vous plaisent…