Articles Tagués ‘complotologie’


Mes biens chers frères , mes bien chères soeurs. Voici un article certes long, et qui étale des idées que nous avons déjà lues mais enfin, c’est comme le Coran, le plus neuf efface le plus ancien, vu qu’on a pas de mémoire, on a des lectures…


Cela dit c’est bien structuré comme il faut et vous y trouverez de quoi pas trop vous inquiéter d’Ebola, par contre des déstabilisations super fines pour peuples hyper conscients orchestrées par les tenants de la gouvernance mondiale, là je ne saurais dire…

 

Ebola menace globale ? – Geopolintel – comprendre les enjeux globaux d’aujourd’hui.

Publicités


Evidemment vous vous êtes jeté sur le Rss des moutons enragés (Infos et bêlements) de votre Serviteur planqué à Tahiti pour découvrir tout ce que cette rentrée augure de changements par le bas. Ca ne m’étonne pas 😉

 

J'en ai sué pour vous trouver une illustration utile. Merci Brebis

J’en ai sué pour vous trouver une illustration utile. Merci Brebis

Pour les  plus calmes, dont je suis, vous avez çà trouvé dans les commentaires de l’excellente Aliocha. Et ça tombe vraiment bien d’avoir d’abord passé un moment à potasser l’oeuvre de Fred Lordon vu que maintenant on sait ce que veut dire Hybris. Et en plus ça parle d’Abeilles, de prostituées heureuses et d’école, non mé quel penseur celui-là encore ! Après les 3 imposteurs je vous invite à lire ce Monsieur Dufour pour découvrir les 3 libidos. En attendant le bouquin de Batho, merci Koltchak, ça peut servir à comprendre qu’au final on est assez bien représentés…


l’ensemble des vices privés peut se transformer en vertus publiques…

 

les grands récits sont en passe d’être bousculés par la prolifération des petits récits de satisfaction pulsionnelle – car le capitalisme libidinal c’est cela, des petits récits de satisfaction, le modèle étant le récit publicitaire – et, paradoxalement, les philosophies postmodernes de gauche ont beaucoup contribué à la mise en place de cet ultra-libéralisme transgressif, selon lequel on peut se libérer de tout.


Tout un programme de lecture élévatrice, pas vrai François ? Si si, incroyable ce qu’on oublie à participer au débat public !!
N’oublions pas les outre mer, merde, quand même, merci à JPB chez Corto le déchirator, belle photo de notre premier magistrat

 

Quand lire fait un peu plus que mal aux yeux. Au sujet des abeilles, je vous en causais sur over blog, j’ai même été cherché un type du côté de Nantes qui pense qu’il n’y a pas que les insecticides qui en veulent aux pollinisateurs


Il faut, quand même, peut-être se dépêcher un peu! Car comme le disait récemment le président de la France, élu et sortant: «aujourd’hui, le temps est venu de la lucidité» et il faut «reconnaître que nous sommes parvenus au seuil de l’irréversible, de l’irréparable».


De quel président qu’il cause ? Elu et sortant, mazette mais ce doit être Chirac… A c’t’heure si on vous demande l’homme en question ne se souvient pas… Autant en emporte le catastrophisme pas vrais ?

Voilà un pdf «Requiem pour les abeilles » dont la date de péremption a dû être dépassée car figurez-vous que lorsque je regarde les présentoirs à graines ici à Tahiti, je ne vois pour ainsi dire QUE des graines enrobées de pesticides dont la toxicité pour l’environnement est avérée mais en attente de publication, la nuance est d’importance. De toute manière le chercheur est suspect, forcément. Quoi, y’a d’autres sujets sur la tabula rasa ? Je vais faire de mon mieux pour être pas trop long, relayant, humble et caustique.

Extrait :


L’autre étude gênante est signée Marc Edouard Colin. C’est un excellent spécialiste des abeilles à l’INRA, grand institut public, s’il en est. Pour son malheur, entre 1998 et 2000, Colin découvre que des doses infinitésimales d’imidaclopride peuvent intoxiquer une abeille. Entre 3 et 9 ppb (parties par milliards), les anomalies apparaissent. Bayer, à l’époque où tout n’était que joie et volupté, prétendait que des effets néfastes ne sauraient apparaître au-dessous de…5000 ppb. Une paille, n’est-il pas? Colin ne l’emportera pas au paradis. L’INRA qui l’emploie depuis 10 ans, lui ordonne de changer de sujet d’étude. L’écotoxicologie de l’abeille, c’est fini pour lui. Il quittera l’INRA avant de rejoindre l’université à Montpellier. Ah mais! Qui commande?”


96935368C’est bien vrai çà, qui commande !? Et si c’était vrai comme titrait l’autre ? Je ne me prends pas pour un idiot. J’ai déjà été entretenu par des complotistes de l’effet cocktail de la chimie, et de l’effet des doses infinitésimales. Je ne m’étonne guère qu’on puisse l’avoir observé chez les abeilles… Mais faut dire que je n’ai pas de billes dans l’affaire, et pas de guidon dans le nez !


Quand je pense que moi pauvre sans-dent je me dis que ça ne peut pas faire de mal de signer la pétition pour sauver les abeilles du Fenua pour cause d’épandage sauvage de pesticide anti moustique, et pendant ce temps on nous refile de la graine à effet retardé mais implacable…

 

Si vous avez suivi cette affaire plateformée overblog, on a même gagné si c’est pas beau de se satisfaire d’une mascarade. La vérité je n’ai pas non plus fêté çà en me saoulant comme de juste mais bon, ce pti pdf de 24 pages arrive après la bataille de mon éducation apicole. Il est ma foi très très sévère. Déjà à la page 7 t’as compris, si avec çà on ne se rend pas compte que savoir lire confine à la malédiction qu’en est-il de ces bons professeurs à qui on tape sur les doigts parce qu’ils font bien leur boulot !!! En fait de compréhension, t’es affranchi de ce qu’il faut employer comme manière forte pour espérer juste te faire entendre : attendre la retraite. Ou alors violence mais à ce jeu comme le rappelle Fred Lordon, je vous laisse linker sur la révolution ne sera pas un picnic, c’est dommage d’en arriver là car l’Etat, comme en caution scientifique, a toujours le dernier mot !!!!

Voilà sans-dent peut bien mordre si tu passes à portée, ça fait juste rigoler, tout le bénéfice pédagogique allant à l’exemple de ce qu’il advient pour ceux qui se croient malins à sortir du rang, manquerait plus qu’on veuille le changer leur monde ! Allez les moutons, à la tonte, et dans la bonne humeur encore !


Si j’en crois ce que je lis :


Aux USA, la catastrophe est totale: les pollinisateurs naturels sont décimés. En 1996, Gary Paul Nabhan et Stephen Buchmann avaient tiré une sonnette d’alarme dans leur magnifique ouvrage “The Forgottten Pollinators” (Les Pollinisateurs Oubliés). Le problème de la pollinisation des grandes cultures agricoles ne va sûrement pas être solutionné en faisant appel aux bourdons, aux abeilles sauvages, etc. Ils ont été massacrés comme les Amérindiens, pour le Progrès, pour la Croissance, pour la suprématie de l’homme blanc.


Voilà une info qui a quasiment 20 ans, qui sait si Bill Gates en plus de nous stériliser n’a pas en tête de faire (ou alors c’est déjà opérationnel sans que nous sachions, vu qu’on a même pas de dents) des ptits drônes abeilles. Et comme tout fout le camp il les lui faut toutes les réserves de palladium. Concernant ces bizarreries faites vos recherches chez résistance authentique…


Alala méçépapossib, la page 12 nous brosse le tableau d’un comble de l’hypocrisie. Un pti copier coller, mais de la fin de page, quand on me dit qu’il a été remarqué que certains pollens GM ne tuent pas les abeilles. Ah bon, tout n’est pas perdu alors ?


Des chercheurs de l’Université de Jena ont étudié l’effet des pollens GM sur les abeilles. Sur les individus sains, aucun effet toxique du pollen n’a été mis à jour. En revanche, ils ont constaté que si elles étaient soudainement atteintes d’un parasite, la mortalité était bien plus élevée chez les abeilles expérimentales nourries au pollen GM L’hypothèse la plus probable, selon les chercheurs, est une dépression immunitaire des abeilles causée par le pollen GM. Faute de moyens financiers, l’étude a dû être interrompue en 2004.


Ah quand même… N’y-a-t-il rien qui puisse laisser entrevoir une embellie ?


En fait, l’agriculture occidentale moderne et toxique se mord la queue: elle tente de remédier par des bricolages technologiques à tous les problèmes qu’elle a générés. C’est une quête vouée à l’échec et la planète a peu de chances de s’en relever, du moins à l’échelle de nos vies humaines.


Ah ben voilà… y’a qu’à demander ! Je me demande si je dois continuer cette lecture, car ensuite sont relatées des expériences d’abeilles soumises aux champs électromagnétiques qui nous permettent nous autres bipèdes de se raconter ce qu’on a mangé, qui on a vu, ce qu’il a dit et quand est-ce qu’on se voit. Et les résultats ne sont pas bons, les abeilles se perdent ! C’est mon poto redresseur de tort qui va se marrer, prochaine fois que je le chope sur Fadou, je vais lui tapoter quelques rafales. Putain mais c’est quoi ce monde à la con !? Parce que l’impact de la téléphonie mobile sur le niveau intellectuel des utilisateurs n’est plus à démontrer ; en synergie avec le reste, et les deux trois types qu’on a pu sauver, disons que ça dilue les responsabilités, mais pour les abeilles vous saviez vous ? Que même les haut-voltages leur causent un souci de repérage à ces pauvresses ?


Par surcroît vous apprendrez à bouquiner ce pdf que le miel, ce nectar des Dieux est très certainement et désormais un cocktail d’antibiotiques, d’acaricides et de pollen transgénique, c’est gai !!!!!!!!!!! Et sans blague si on peut s’émouvoir des abattoirs, vous y lirez comment se cultive, au 8ème jour, la gelée royale. Tout çà est proprement atterant.


Je commence à me demander si, à Tahiti, l’interdiction de l’importation de miel pour favoriser la production locale n’est pas plutôt, en plus de favoriser la production locale, un moyen de masquer l’aléa d’approvisionnement ; avec le niveau de demande, le prix de l’importateur tahitien, qui ne parle sûrement pas l’Argentinois, a dû faire frémir et craindre que quelque consommateur final se pose des questions sur la chèreté de la vie. Manquerait plus que le prix des hydrocarbures s’y mette…


J’aurais trop les boules que vous ne lisiez pas ce pdf, imaginez que l’un de vous soit quelqu’un qui a des informations prouvant que je relaye de la vile désinformation, que tout va bien et que le seul idiot qui s’empoisonne c’est moi avec des lectures non-conformes, c’est possible çà ? Vous me laisseriez un commentaire n’est-ce pas ? Bien sûr sans perdre une soirée de repos à surlire, comme je vous comprends. Alors extrait :


En Europe, le miel est importé d’Argentine. Il est parfois importé de Chine, mais au vu du désastre écologique qu’est ce pays, tout est à craindre. Car l’appellation “miel” cache parfois bien des surprises! L’Argentine était récemment au coeur d’une vaste crise apicole car les importateurs refusaient d’importer du miel argentin farci d’antibiotiques et d’acaricides. L’Argentine est, après la Chine, le second producteur de miel au monde avec environ 100 000 tonnes en 2006, provenant de 2,5 millions de ruches, gérées par 33 000 apiculteurs. L’Argentine est le premier exportateur mondial : 90 % de sa production est exportée. La crise apicole va peut-être même s’intensifier au fur et à mesure que l’on découvre, ou plutôt, que l’on analyse la quantité de pollen transgénique présent dans les miels.


Ne me demandez pas qui analyse les miels en Polynésie, à moins de vouloir rigoler. Pour le reste désolé de vous annoncer que vous ne mangez pas du miel d’acacia mais bel et bien du miel de soja transgénique importé d’Argentine. Rhoooo si c’est pas un complot ! Et si vous avez des informations plus neuves je suis également preneur.


La fin de la page 16 fait le parallèle entre apiculture moderne, camps de concentration et champs de la mort, bain merde, c’est osé, est-ce que c’est seulement permis ?!!

Arrêtez-moi si je me trompe, ce n’est pas l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN qui va régler tout çà…


J’ai comme dans l’idée que vous n’allez pas en faire votre pdf de chevet m’enfin la prochaine fois que vous voudrez vous médicaliser une irritation de la gorge comme grand-mère faisait, pensez-y, ce qui est bon pour la gorge ne l’est si ça se trouve pas forcément pour la thyroïde…

 

A tous les coups c'est pas donné et en plus c'est épais, mais j'ai bon souvenir de ce temps perdu...

A tous les coups c’est pas donné et en plus c’est épais, mais j’ai bon souvenir de ce temps perdu…

Pour finir sur une touche Menfoutiste, y’a une série de bouquins de Pierre Bordage qui s’intitule Rohel avec dedans des insectes GM super méchants et des étendues d’eau qu’il ne vaut mieux pas boire même si t’as très soif…


[…]il faut qu’une âme généreuse dise les choses comme elles sont. La vérité, de quelque nature qu’elle soit, ne peut jamais nuire, au lieu que l’erreur, quelque innocente et quelque utile même qu’elle paraisse, doit nécessairement avoir à la longue des effets très funestes.

 


Pour faire suite au billet consacré à la pédophilie d’onction Prophético-Céleste, souffrez que je pontifie, pouf pouf.

 


Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, transgenrés, transgenrées, vous qui venez en ces parages de peu de structure, et pourquoi pas le dire, passablement dérangés, vous qui allez m’allouer de ce précieux temps de lecture au détriment d’autres faiseurs di texte, je veux vous dire tout de go que, cette fois-ci, j’ai décidé de resquiller. Rien de grave mais je préfère prévenir.

 


Rien de plus banal aussi, au départ je lis un pdf hors ligne, téléchargé gratos sur invitation. Et là, surprise, stupéfaction, tremblements. Sa concision magistrale, sa clarté… lumineuse, son à propos, m’ont quasiment contraint de passer outre les avertissements de propriété intellectuelle, et présentement vous en causer sans en passer par un mail demandant un accord formel à son «auteur », m’enfin l’honneur est sauf puisque c’est pro bono. Toutefois en copiant collant allègrement, quoiqu’avec mesure, j’augure que vous vous procurerez ce fichier et qu’à vos moments perdus… vous comprendrez quelle mouche me pique.

 


Un blog c’est un moyen de gagner sa vie vous diront certains, ça fait un moment que je me suis retiré de leurs listes de diffusion parce que me faire assaillir de vidéos et de méthodes pour gagner du temps en en perdant, chacun son tourbillon. De toutes les façons les vidéos, à  part celles de Dieudonné je dis non merci, à deux trois exceptions près. Il n’en fut pas toujours ainsi mais désormais que j’ai compris ce que trame la révolution vidéo, je résiste.

 


Djefbernier n’est pas un moyen de gagner ma vie, mais plutôt, en ce qu’elle est une plateforme de liens, de la jauger à l’aune du monde qui part en couilles, mais savamment. Quasiment en colonne couvrez, suffit de bien regarder tout en se sachant dé(sin)formé par bien des côtés, à commencer par son propre appétit pour la simplicité, le raccourci !

 


La liberté de culte, en voilà un truc d’occidental sur le déclin ; j’ai choisi le mien de culte et depuis belle lurette encore, nommer c’est réduire mais il faut bien : mon culte à moi c’est le Menfoutisme que d’autres appellent l’Athéïsme, sauf  que je suis à tendance original et qu’il y a un peu de Nihilisme, de scientisme et de catastrophisme pour faire bon poids ; je ne sais plus qui a dit qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis mais j’arrive à un âge où l’exercice étrange du chômage, de la paternité m’a fait commencer à tâter du souci, pour tout dire sans trop vite rien dévoiler, à propos de l’avenir qui s’annonce, faut-il m’en croire en ce qui me concerne je n’ai guère le choix, la conjonction des catastrophes chère à Guillaume Faye annonce des temps bien déplaisants malgré la plage et les cocotiers dans ma terre d’élection du Pacifique Sud. Indirectement, les champs d’inquiétude c’est comme l’agriculture et les saisons, ça va, ça vient, ça tourne en boucle plus ou moins ronde avec des hivers de plus en plus froids mais je n’ai que très très rarement considéré qu’une divinité, sinon Moi, fait de ma trajectoire son Œuvre, son Instrument. Je sais c’est bizarre…

 


Dernièrement la lecture du Principe de Lucifer chez LHDDT a bien conforté ma démarche. C’est principalement l’ennui mortel que j’ai éprouvé au catéchisme accolé à mon cursus primaire que je dois mes premières infidélités (sportives) au catholicisme. Plus tard, sportif émérite, c’est à la lecture de quelques bouquins d’Isaac Asimov que se gravèrent dans le marbre mes résolutions niant ce Dieu qui remplit les lieux de culte. Dans ses Space Opéras Isaac a simplement borné la religion aux planètes agricoles, productrices de l’essentielle alimentation mais peuplées en majorité de bêtes de somme (la belle image…), dont les hommes et leurs bergers. Si j’osais, pour imprimer l’idée que les religions c’est une affaire de servitude et d’emprisonnement.

 


Mais là, dernièrement veux-je dire, comment nier que la planète bleue s’agite. Avec tout ce que nous connaissons d’abrutissement de masse la machine s’emballe et au-delà des affrontements entre communautés, des crises plus ou moins montées en alibis ou décorum, au vu des alternances molles entre les tenants de la barbarie, de leurs partitions à l’échelle du monde révélées par la Toile, la lecture de ce fichier nommé les trois imposteurs m’a conduit à penser que trop peu de gens l’ont lu. Et qu’à mon niveau l’occasion est trop belle de ne pas vous en copier quelques mots, quelle lecture, un must read comme ils devaient dire outre atlantique avant de passer leur temps à se verser des bassines d’eau sur la tronche !

 

Parenthèse, commandée par le catastrophisme
Je me dois même de ne pas trop attendre car le niveau intellectuel baissant à vue d’œil, rien ne dit que demain… Allez braves gens, logez-vous !

Petit rappel, à tous ceux qui ont un crédit immobilier en cours pensez à renégocier, à tous ceux qui sont en taux variables, convertissez au plus vite en taux fixe, même si cela est un tout petit peu plus cher pendant quelques mois… vous allez beaucoup vous en vouloir de ne pas l’avoir fait… 

fin de parenthèse.


Au surplus et si je ne me fonde que sur l’opportunité d’être lu et compris, la plus gigantesque proportion d’informations à consommer l’est désormais et de plus en plus au format vidéo. D’où ma résolution de ne point attendre cet échange de mail m’autorisant formellement à copier coller. Comme je l’ai dit pour commencer ça tombe derechef trop bien avec ce que j’ai relayé dernièrement. Un signe peut-être, mais pas sûr…

 


S’il est tout à fait évident que l’espèce humaine, a réussi le tour d’esprit de s’extraire à la condition animale, vêtements, langage articulé, outils, toussa, mon propos n’est pas de me demander comment ni à quel point véritablement, cette espèce humaine force est de constater qu’elle a finalement bifurqué pour des trucs où on prend rarement les bêtes en flag : la stupidité, la méchanceté et la bigoterie pour n’en citer que trois. Envoyons !

 


Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse.

 


cropped-2014-05-15-11-41-11.jpgJe prends des risques à vous en faire un digest, mais en ces temps de laïcitude, d’islamisation de l’Europe, et du monde… j’augure que les dits imposteurs sont occupés ailleurs, m’en voulez-vous de me risquer à pareille publicité ? D’autres dangers désormais courrent de par le monde, quoique la Charia quand on a ses petites habitudes de saucisson et de pinard…

 


Bref, venons-y. A une ou deux encablures de ce que les analystes estiment pouvoir être une guerre civile en France, elle viendra sans se presser, cacher que des industriels se grattent la tête pour s’accaparer au moindre coût les dernières matières premières utiles à leurs affaires, il est utile de se pencher sur le coût de ses convictions, je vous l’ai déjà proposé mais c’est bien dans le sujet autour duquel je tourne 😉

 


L’imposture et Dieu, quelle démonstration ! Le premier chapitre de ce pdf devrait être au programme de lecture pour le passage en sixième tiens, c’est plein de belles images ancestrales et de vocabulaire enthousiasmant. Et puis pour sanctifier la république laïque, une et indivisible, la séparation de l’église et de l’Etat j’ai rarement lu plus affûté :

 


Mais sans nous arrêter aux rêveries d’un peuple élevé dans la servitude et dans l’absurdité, disons que l’ignorance a produit la croyance de toutes les impostures et les erreurs qui règnent aujourd’hui parmi nous.

 


C’est t’y pas beau ? Et je vous le redis, tant pis, je me fais violence de ne pas vous en copier des pans entiers, ça ne serait pas du luxe de lui faire la guerre à cette ignorance conquérante…

 


Bon attention tout de même, si vous êtes toujours là nous sommes en pamoison devant tant de clarté pédagogique mais c’est le chapitre 1. Dans le 2 et suivants, faut dire ce qui est, ça se complique un peu. Et si on veut se la jouer je vérifie les noms, les adresses, pour tout dire les assertions ça devient ineffablement compliqué, mais les accents de vérité sont indéniablement là et j’y crois. Car enfin comment passer d’un Dieu à Plusieurs, et concurrents avec çà, ça ne peut pas être simple, si ? Les bras m’en sont tombés, ça l’est.


[…]la nature des Dieux que les hommes ont admis leur étant inconnue, ils en ont jugé par eux-mêmes, s’imaginant qu’ils étaient susceptibles des mêmes passions qu’eux ; et comme les inclinations des hommes sont différentes, chacun a rendu à sa Divinité un culte selon son humeur, dans la vue d’attirer ses bénédictions et de la faire servir par là toute la nature à ses propres désirs.


Ah oui, chacun juge l’autre à l’aune de son propre moulin, figurez-vous que d’après mon expérience ça fonctionne aussi (même) avec les requins. J’avais su ça là, entre autres choses

 


De l’intérêt de niveler par le bas et de rendre un maximum de gens sinon complètement stupides au minimum prédictibles (l’arrachement aux déterminismes familiaux afin d’en terminer avec les affres de la diversité, qui sait, peut-être…):

 


Ce préjugé (les calamités qui troublent la douceur de vivre sont des colères célestes) les a conduits à un autre, qui est de croire que les jugements de Dieu étaient incompréhensibles, et que par cette raison, la connaissance de la vérité était au-dessus des forces de l’esprit humain ; erreur où l’on serait encore, si les mathématiques, la physique, et quelques autres sciences ne l’avaient détruite.

 


[…] ils ont formé des notions qui leur servent à expliquer la nature des choses, à juger du bien et du mal, de l’ordre et du désordre, du chaud et du froid, de la beauté et de la laideur, etc., qui dans le fond ne sont point ce qu’ils s’imaginent : maîtres de former ainsi leurs idées, ils se flattèrent d’être libres ; ils se crurent en droit de décider de la louange et du blâme, du bien et du mal ; ils ont appelé bien ce qui tourne à leur profit et ce qui regarde le culte divin et mal, au contraire, ce qui ne convient ni à l’un ni à l’autre et comme les ignorants ne sont capables de juger de rien, et n’ont aucune idée des choses que par le secours de l’imagination, qu’ils prennent pour le jugement, ils nous disent que l’on ne connaît rien dans la nature, et se figurent un ordre particulier dans le monde.

 


Bon j’en termine là de resquiller la propriété intellectuelle mais j’espère vous avoir incité à entreprendre par le menu cette excellente lecture. J’en termine mais pas avant d’avoir donc nommé ces trois imposteurs que sont vous l’aurez peut-être deviné Moïse, Jésus-Christ et Mahomet.

 

A notre avis la Spiritualité n'est que de très loin l'affaire des religions

A notre avis la Spiritualité n’est que de très loin l’affaire des religions

Trop goude, non mais allô les religions, dire que pour moi Asimov a suffi !! Une petite dernière avant de préciser qu’il y a quand même quelques gautes de frappe dans ce pdf


[…]ils croient les choses bien ou mal ordonnées, suivant qu’ils ont de la facilité ou de la peine à les imaginer, quand le sens les leur représente ; et comme s’arrêter volontiers à ce qui fatigue le moins le cerveau, on se persuade d’être bien fondé à préférer l’ordre à la confusion ; comme si l’ordre était autre chose qu’un pur effet de l’imagination des hommes. Ainsi, dire que Dieu a tout fait avec ordre, c’est prétendre que c’est en faveur de l’imagination humaine qu’il a créé le monde, de la manière la plus facile à être conçue par elle[…]

 


Excellent vous ne trouvez pas, pour moi toujours ça fait plaisir de savoir qu’internet recèle ce genre de lignes. Y’en a 77 pages quand même. Pour ce qui est de l’avenir du point de vue strictement terrestre cet article là fait un peu mal.


Spécial remerciement à Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite près de Bordeaux, à 40 km de Périgueux (aux dernières nouvelles).

A l’attention des croyants

 

 


Plus une ligne n’y sera écrite… On se sent d’une communauté d’ingrats. Sentiment dont on dit régulièrement qu’il vaut mieux y être préparé, à moins de vivre entouré de chiens…

Son fils, mort à 23 ans, j’ai déjà lu l’histoire en entrant son site par le biais des dangers de l’apnée, et à l’époque j’en ai fait un billet débutant sur djefbernier.over-blog.com. Billet qui s’est etoffé d’un beau dossier de l’équipe par le truchement d’un commentaire, pas de quoi devenir riche, ni même simplement se payer une ban’s ou des dents, mais concernant ce monsieur, quand on soupèse la somme d’expertises et de legs bien réels à l’humanité on en reste interdit, comme se peut-il qu’un tel homme soit si peu soutenu. A moins que… 

L’histoire de l’apnée est une sacré histoire, qui débute avec le grand Bleu de cet incroyable Besson, surtout n’allez pas voir lucy. Tout ça pour dire que lorsque j’ai lu la tragique histoire de la mort de son fils ce n’était pas obscur du tout, mais ça le devient en lisant le document sans nom qui fait suite à l’annonce en accueil de http://jp-petit.org/


Avant d’aller sur mon adresse @over-blog, si vous y allez, vérifiez votre ad-block parce que ça risque de vous sauter à la figure. Raison pour laquelle je ne met pas de lien à cliquer sans prévenir 😉 J’ai beau être équipé j’en vois quand même…


Bon ben voilà, le site de JP Petit reste une super adresse, en même temps la gratuité ne fait pas que des heureux. Lui qui a écrit, je crois, tout ce qui n’est pas donné est perdu. Le livre de la Vie vous le dira en son temps, chacun son tour. En attendant M. Petit continuez, j’ai le sentiment que vous êtes important ; avec çà… A noter tout de même qu’il se fait le relais « au km » de traductions qu’on peut également trouver sur le blog de la résistance authentique, tout çà fait de 2014 une putain d’année, non ? Un pti copier coller, merde quand même, histoire de :


La Russie peut-elle se permettre d’être diabolisée par des mensonges, d’être traînée par terre par des sanctions propagandistes qui nuiront à l’Europe et à certaines entreprises américaines, pour véhiculer l’image que la Russie est si faible qu’elle est impuissante face à des sanctions occidentales et qu’elle doit accepter les sanctions sans en montrer le coût pour l’Europe et les États-Unis?


Washington serait-il même parvenu au lavage de cerveau des Russes?


Je suis préoccupé par la crise que Washington a orchestrée, parce que je crois qu’elle nous conduit à la guerre, qui sera nucléaire. Êtes-vous prêt à être détruits pour les mensonges de Washington sur un avion de ligne malaisien? Je suis convaincu que Washington est derrière la destruction du vol MH-17, parce que le spectacle de propagande de Washington était déjà tout prêt et a été instantanément représenté. C’est parce que Washington est responsable que Washington ne publiera pas ses photos satellites de la zone au moment de la destruction de l’avion de ligne C’est parce que Washington est responsable que Washington répond aux preuves tangibles de la Russie par des mensonges et de la propagande. C’est Obama et les larbins d’Obama à Kiev qui refusent de négocier, pas la Russie.


La Russie a autant de têtes nucléaires que Washington, et le « bouclier ABM» de Washington est une farce. Si le gouvernement de malades mentaux américain entraîne la crise, que Washington a créée tout seul, jusqu’à la guerre, nous allons tous mourir, et pour quelle raison ? La réponse est : pour un MENSONGE de Washington.

 


Oups, deux lignes de plus sinon c’est gâché :

 


Voulez-vous mourir pour un mensonge? Un autre mensonge de Washington?


Si vous ne le voulez pas, vous feriez bien de le faire savoir à Washington.


Vous l’aurez compris si vous lisez jusqu’au bout qu’il n’est pas tout à fait clos, ni l’homme tout à fait perdu pour la cause. Et si vous ne lisez pas, qu’au moins je me fasse le relais de ce qui pousse ce grand monsieur à continuer sa vie de savanturier toujours en but à une limite qui ne se laisse pas franchir :

lespace
Comment faire comprendre à cette bande d’écervelés que le temps des voyages interstellaires est arrivé et que continuer d’utiliser la technologie pour se foutre sur la gueule est une comportement dépassé. Comment faire comprendre à ces Ostrogoth qu’avec la technologie, en l’état actuel, on peut résoudre tous les problèmes, disposer d’énergie à profusion, transmuter les atomes, éliminer les déchets de tous ordres. Mais ce fantasme de « l’énergie du vide » ou de l »énergie Tesla » n’est que carabistouille (expression made in Belgium) et désinformation.


Tout est là
, avec moult liens vidéos dont il est maintenant inutile que je vous précise que je ne les ai pas regardées. Et là, si vous voulez savoir que nous ne sommes pas seuls…

Bon je fais juste que faire passer, le paparazzi va devenir célèbre