Articles Tagués ‘EUROGENDFOR’


[…]il faut qu’une âme généreuse dise les choses comme elles sont. La vérité, de quelque nature qu’elle soit, ne peut jamais nuire, au lieu que l’erreur, quelque innocente et quelque utile même qu’elle paraisse, doit nécessairement avoir à la longue des effets très funestes.

 


Pour faire suite au billet consacré à la pédophilie d’onction Prophético-Céleste, souffrez que je pontifie, pouf pouf.

 


Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, transgenrés, transgenrées, vous qui venez en ces parages de peu de structure, et pourquoi pas le dire, passablement dérangés, vous qui allez m’allouer de ce précieux temps de lecture au détriment d’autres faiseurs di texte, je veux vous dire tout de go que, cette fois-ci, j’ai décidé de resquiller. Rien de grave mais je préfère prévenir.

 


Rien de plus banal aussi, au départ je lis un pdf hors ligne, téléchargé gratos sur invitation. Et là, surprise, stupéfaction, tremblements. Sa concision magistrale, sa clarté… lumineuse, son à propos, m’ont quasiment contraint de passer outre les avertissements de propriété intellectuelle, et présentement vous en causer sans en passer par un mail demandant un accord formel à son «auteur », m’enfin l’honneur est sauf puisque c’est pro bono. Toutefois en copiant collant allègrement, quoiqu’avec mesure, j’augure que vous vous procurerez ce fichier et qu’à vos moments perdus… vous comprendrez quelle mouche me pique.

 


Un blog c’est un moyen de gagner sa vie vous diront certains, ça fait un moment que je me suis retiré de leurs listes de diffusion parce que me faire assaillir de vidéos et de méthodes pour gagner du temps en en perdant, chacun son tourbillon. De toutes les façons les vidéos, à  part celles de Dieudonné je dis non merci, à deux trois exceptions près. Il n’en fut pas toujours ainsi mais désormais que j’ai compris ce que trame la révolution vidéo, je résiste.

 


Djefbernier n’est pas un moyen de gagner ma vie, mais plutôt, en ce qu’elle est une plateforme de liens, de la jauger à l’aune du monde qui part en couilles, mais savamment. Quasiment en colonne couvrez, suffit de bien regarder tout en se sachant dé(sin)formé par bien des côtés, à commencer par son propre appétit pour la simplicité, le raccourci !

 


La liberté de culte, en voilà un truc d’occidental sur le déclin ; j’ai choisi le mien de culte et depuis belle lurette encore, nommer c’est réduire mais il faut bien : mon culte à moi c’est le Menfoutisme que d’autres appellent l’Athéïsme, sauf  que je suis à tendance original et qu’il y a un peu de Nihilisme, de scientisme et de catastrophisme pour faire bon poids ; je ne sais plus qui a dit qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis mais j’arrive à un âge où l’exercice étrange du chômage, de la paternité m’a fait commencer à tâter du souci, pour tout dire sans trop vite rien dévoiler, à propos de l’avenir qui s’annonce, faut-il m’en croire en ce qui me concerne je n’ai guère le choix, la conjonction des catastrophes chère à Guillaume Faye annonce des temps bien déplaisants malgré la plage et les cocotiers dans ma terre d’élection du Pacifique Sud. Indirectement, les champs d’inquiétude c’est comme l’agriculture et les saisons, ça va, ça vient, ça tourne en boucle plus ou moins ronde avec des hivers de plus en plus froids mais je n’ai que très très rarement considéré qu’une divinité, sinon Moi, fait de ma trajectoire son Œuvre, son Instrument. Je sais c’est bizarre…

 


Dernièrement la lecture du Principe de Lucifer chez LHDDT a bien conforté ma démarche. C’est principalement l’ennui mortel que j’ai éprouvé au catéchisme accolé à mon cursus primaire que je dois mes premières infidélités (sportives) au catholicisme. Plus tard, sportif émérite, c’est à la lecture de quelques bouquins d’Isaac Asimov que se gravèrent dans le marbre mes résolutions niant ce Dieu qui remplit les lieux de culte. Dans ses Space Opéras Isaac a simplement borné la religion aux planètes agricoles, productrices de l’essentielle alimentation mais peuplées en majorité de bêtes de somme (la belle image…), dont les hommes et leurs bergers. Si j’osais, pour imprimer l’idée que les religions c’est une affaire de servitude et d’emprisonnement.

 


Mais là, dernièrement veux-je dire, comment nier que la planète bleue s’agite. Avec tout ce que nous connaissons d’abrutissement de masse la machine s’emballe et au-delà des affrontements entre communautés, des crises plus ou moins montées en alibis ou décorum, au vu des alternances molles entre les tenants de la barbarie, de leurs partitions à l’échelle du monde révélées par la Toile, la lecture de ce fichier nommé les trois imposteurs m’a conduit à penser que trop peu de gens l’ont lu. Et qu’à mon niveau l’occasion est trop belle de ne pas vous en copier quelques mots, quelle lecture, un must read comme ils devaient dire outre atlantique avant de passer leur temps à se verser des bassines d’eau sur la tronche !

 

Parenthèse, commandée par le catastrophisme
Je me dois même de ne pas trop attendre car le niveau intellectuel baissant à vue d’œil, rien ne dit que demain… Allez braves gens, logez-vous !

Petit rappel, à tous ceux qui ont un crédit immobilier en cours pensez à renégocier, à tous ceux qui sont en taux variables, convertissez au plus vite en taux fixe, même si cela est un tout petit peu plus cher pendant quelques mois… vous allez beaucoup vous en vouloir de ne pas l’avoir fait… 

fin de parenthèse.


Au surplus et si je ne me fonde que sur l’opportunité d’être lu et compris, la plus gigantesque proportion d’informations à consommer l’est désormais et de plus en plus au format vidéo. D’où ma résolution de ne point attendre cet échange de mail m’autorisant formellement à copier coller. Comme je l’ai dit pour commencer ça tombe derechef trop bien avec ce que j’ai relayé dernièrement. Un signe peut-être, mais pas sûr…

 


S’il est tout à fait évident que l’espèce humaine, a réussi le tour d’esprit de s’extraire à la condition animale, vêtements, langage articulé, outils, toussa, mon propos n’est pas de me demander comment ni à quel point véritablement, cette espèce humaine force est de constater qu’elle a finalement bifurqué pour des trucs où on prend rarement les bêtes en flag : la stupidité, la méchanceté et la bigoterie pour n’en citer que trois. Envoyons !

 


Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse.

 


cropped-2014-05-15-11-41-11.jpgJe prends des risques à vous en faire un digest, mais en ces temps de laïcitude, d’islamisation de l’Europe, et du monde… j’augure que les dits imposteurs sont occupés ailleurs, m’en voulez-vous de me risquer à pareille publicité ? D’autres dangers désormais courrent de par le monde, quoique la Charia quand on a ses petites habitudes de saucisson et de pinard…

 


Bref, venons-y. A une ou deux encablures de ce que les analystes estiment pouvoir être une guerre civile en France, elle viendra sans se presser, cacher que des industriels se grattent la tête pour s’accaparer au moindre coût les dernières matières premières utiles à leurs affaires, il est utile de se pencher sur le coût de ses convictions, je vous l’ai déjà proposé mais c’est bien dans le sujet autour duquel je tourne 😉

 


L’imposture et Dieu, quelle démonstration ! Le premier chapitre de ce pdf devrait être au programme de lecture pour le passage en sixième tiens, c’est plein de belles images ancestrales et de vocabulaire enthousiasmant. Et puis pour sanctifier la république laïque, une et indivisible, la séparation de l’église et de l’Etat j’ai rarement lu plus affûté :

 


Mais sans nous arrêter aux rêveries d’un peuple élevé dans la servitude et dans l’absurdité, disons que l’ignorance a produit la croyance de toutes les impostures et les erreurs qui règnent aujourd’hui parmi nous.

 


C’est t’y pas beau ? Et je vous le redis, tant pis, je me fais violence de ne pas vous en copier des pans entiers, ça ne serait pas du luxe de lui faire la guerre à cette ignorance conquérante…

 


Bon attention tout de même, si vous êtes toujours là nous sommes en pamoison devant tant de clarté pédagogique mais c’est le chapitre 1. Dans le 2 et suivants, faut dire ce qui est, ça se complique un peu. Et si on veut se la jouer je vérifie les noms, les adresses, pour tout dire les assertions ça devient ineffablement compliqué, mais les accents de vérité sont indéniablement là et j’y crois. Car enfin comment passer d’un Dieu à Plusieurs, et concurrents avec çà, ça ne peut pas être simple, si ? Les bras m’en sont tombés, ça l’est.


[…]la nature des Dieux que les hommes ont admis leur étant inconnue, ils en ont jugé par eux-mêmes, s’imaginant qu’ils étaient susceptibles des mêmes passions qu’eux ; et comme les inclinations des hommes sont différentes, chacun a rendu à sa Divinité un culte selon son humeur, dans la vue d’attirer ses bénédictions et de la faire servir par là toute la nature à ses propres désirs.


Ah oui, chacun juge l’autre à l’aune de son propre moulin, figurez-vous que d’après mon expérience ça fonctionne aussi (même) avec les requins. J’avais su ça là, entre autres choses

 


De l’intérêt de niveler par le bas et de rendre un maximum de gens sinon complètement stupides au minimum prédictibles (l’arrachement aux déterminismes familiaux afin d’en terminer avec les affres de la diversité, qui sait, peut-être…):

 


Ce préjugé (les calamités qui troublent la douceur de vivre sont des colères célestes) les a conduits à un autre, qui est de croire que les jugements de Dieu étaient incompréhensibles, et que par cette raison, la connaissance de la vérité était au-dessus des forces de l’esprit humain ; erreur où l’on serait encore, si les mathématiques, la physique, et quelques autres sciences ne l’avaient détruite.

 


[…] ils ont formé des notions qui leur servent à expliquer la nature des choses, à juger du bien et du mal, de l’ordre et du désordre, du chaud et du froid, de la beauté et de la laideur, etc., qui dans le fond ne sont point ce qu’ils s’imaginent : maîtres de former ainsi leurs idées, ils se flattèrent d’être libres ; ils se crurent en droit de décider de la louange et du blâme, du bien et du mal ; ils ont appelé bien ce qui tourne à leur profit et ce qui regarde le culte divin et mal, au contraire, ce qui ne convient ni à l’un ni à l’autre et comme les ignorants ne sont capables de juger de rien, et n’ont aucune idée des choses que par le secours de l’imagination, qu’ils prennent pour le jugement, ils nous disent que l’on ne connaît rien dans la nature, et se figurent un ordre particulier dans le monde.

 


Bon j’en termine là de resquiller la propriété intellectuelle mais j’espère vous avoir incité à entreprendre par le menu cette excellente lecture. J’en termine mais pas avant d’avoir donc nommé ces trois imposteurs que sont vous l’aurez peut-être deviné Moïse, Jésus-Christ et Mahomet.

 

A notre avis la Spiritualité n'est que de très loin l'affaire des religions

A notre avis la Spiritualité n’est que de très loin l’affaire des religions

Trop goude, non mais allô les religions, dire que pour moi Asimov a suffi !! Une petite dernière avant de préciser qu’il y a quand même quelques gautes de frappe dans ce pdf


[…]ils croient les choses bien ou mal ordonnées, suivant qu’ils ont de la facilité ou de la peine à les imaginer, quand le sens les leur représente ; et comme s’arrêter volontiers à ce qui fatigue le moins le cerveau, on se persuade d’être bien fondé à préférer l’ordre à la confusion ; comme si l’ordre était autre chose qu’un pur effet de l’imagination des hommes. Ainsi, dire que Dieu a tout fait avec ordre, c’est prétendre que c’est en faveur de l’imagination humaine qu’il a créé le monde, de la manière la plus facile à être conçue par elle[…]

 


Excellent vous ne trouvez pas, pour moi toujours ça fait plaisir de savoir qu’internet recèle ce genre de lignes. Y’en a 77 pages quand même. Pour ce qui est de l’avenir du point de vue strictement terrestre cet article là fait un peu mal.


Spécial remerciement à Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite près de Bordeaux, à 40 km de Périgueux (aux dernières nouvelles).

A l’attention des croyants

 

 


Ici on pense que rien n’y fera et que votre pétage de boulon fera long feu bon peuple de France. Au cas où on se tromperait, grand bien vous fasse, ainsi qu’à vos enfants.


M’enfin si l’homme moderne avait quelque part où retourner, soyez conscients que la place serait déjà prise. Sur l’esclavage de la dette, on lit de ces choses. Sur les systèmes complexifiés à mort également…


 Pour la première fois, un membre de la Commission, Andor en l’occurence, a publiquement reconnu que la structure actuelle de l’UE la rendait vulnérable aux tensions sociales. Ce danger ne peut être combattu que par une plus grande fédéralisation de l’Europe. En d’autres termes, pour protéger la zone Euro, les pays doivent transférer leur souveraineté à Bruxelles. Ils ne pensent JAMAIS que le problème puisse venir d’eux.


Ils sont quelques uns équipés d’internet qui savent que l’autre moyen de lutter efficacement contre les troubles sociaux c’est la force et les collabos. Suffit de chercher EUROGENDFOR, merdia, école, métro, boulot, dodo… pour s’en tenir à son petit pré carré


La Commission européenne détruit tout ce qu’elle touche à l’inverse du roi Midas. (AmstrongEconomics) — Martin ARMSTRONG.

Padirac_17

Le gouffre de Padirac

La révolution n’est pas l’acte de la violence qui parfois accompagne une destitution de pouvoir. Ce n’est pas non plus un simple changement d’institutions ou de clan politique. La révolution est moins la prise du pouvoir que son utilisation pour la construction de la nouvelle société.

Il n’y a pas de révolution spontanée

Il est toujours possible d’agir, il est moins facile de réussir. Surtout dans une lutte révolutionnaire, combat à mort contre un adversaire tout-puissant, madré, expérimenté, qu’il faut combattre plus par les idées et l’astuce que par la force. Il est cependant fréquent d’entendre opposer l’action et la pensée. C’est croire à la spontanéité de l’action révolutionnaire. Et l’on cite comme exemple la révolution fasciste en Italie. On oublie qu’à la formation des « fascios » en 1915 Mussolini combattait depuis plus de douze ans comme agitateur et journaliste.

DV, REP

Le Duche savait si je m’en souviens que pour ne pas régler un problème il suffit de s’y mettre à plusieurs. Demos si tu me lis…

 

Tout à commencé un début de long WE, maître Nourantin et ses commentateurs prédisent un réveil en septembre qui sera douloureux. Surtout pour ceux qui ne sont pas déjà largement chlorophormés, avec la multiplication des programmes gageons qu’ils finiront bien par être minoritaires, puis disparaître. Depuis quand dit-on que pour vivre heureux il faut vivre caché ?

Une prédiction ou plutôt l’expression d’une probabilité, genre la loi de Poisson démontrée par l’expérience. Car l’affaire est cyclique et faut bien bouffer ma bonne dame, gagner sa vie comme on dit.

Chez Nourantin ils le savent n’étant pas nés de la dernière pluie acide. Z’ont le verbe haut et des références d’avant la grande lobomie télévisuelle qui continuent de pulser, mais la caravane passe. Elle a commencé doucement. Noir et blanc, puis couleur, puis de plus en plus grand, de plus en plus plat, analogique, numérique et maintenant dans le téléphone, relayé sur internet, bientôt ce ne sera plus sur les tablettes à toutes heures du jour et de la nuit mais en lunettes rien qu’à soi et puis la rétine finira par développer l’option. Quelle connerie. M’enfin j’aurais au moins découvert le gouffre de Padirac, et quand je dis découvert c’est juste pour insister sur le caractère magistral de nos découvertes désormais. Si c’est pas triste, nous avons été phagocytés par le poste, alors maintenant on danse…

Durant que le peuple se repose aux Jeux, nos politiciens eux se mettent au travail, enfin disons qu’ils ont la météo favorable pour faire mieux que d’habitude : ils votent à tours de bras, et comme un seul homme parce que nous sommes ailleurs, occupés à fêter la fête, les médias rythmant à un train d’enfer la plus belle diversion de l’année, celle qui se fait toute seule, sans qu’on y pense… Le mobilier urbain, dont nous sommes, en sortira éprouvé, saccagé de -ci de-là, et puis il y aura la rentrée, les grimaces, quelques grèves vite remisées pour cause d’hiver, et tournez manège. 2015 viendra bien assez tôt.

Mais où est donc Ornicar, j’ai lu cette lettre que le buchard a joliment intégré dans son billet sur les masses populeuses qui se signent pour faire comprendre que ça suffit… Alors j’ai signé la pétition pour la dissolution de la LICRA, pour preuve Dieudo m’a envoyé un mail où il me propose un texte pour mes amis :

« Note à faire suivre à vos amis:

Bonjour !

Je viens de signer la pétition « Pouvoirs publics: Dissoudre la LICRA (Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme) » sur Change.org.

C’est une cause importante. Voudriez-vous la signer à votre tour ? Voici le lien :

http://www.change.org/fr/pétitions/pouvoirs-publics-dissoudre-la-licra-ligue-contre-le-racisme-et-l-antisémitisme?recruiter=88714601&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

Merci !

Djef  »

Ce lien franchement donne envie : Lettre ouverte à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense – Egalite et Réconciliation.

J’ai lu ça aussi

Que faire, vraiment QUE FAIRE ? Tout le monde connaît le pot de fer contre le pot de terre. Alors je cherche, lire, écrire, … Est-ce faire ?

Pendant que le peuple s’amuse voilà dix propositions que pourraient  occuper nos élites…

imaginez un peu, je cite la source, qu’il s’agirait en définitive de

conserver le système tel qu’il est mais de le forcer à travailler pour le bien commun et non pour le profit pur et simple, en imposant comme suprême autorité de contrôle le droit de regard du peuple sur ce qui est produit, comment il est produit, la part de réinvestissement, de recherche, etc.

Pas sûr que nos décideurs décident de se dessaisir, et puis connauds comme ils nous ont faits l’affaire est pliée, ce serait du suicide de changer de nains alors quoi ? Voter Fikmonskov et l’ancrage local ? Si seulement…

Prier cinq fois par jour ? J’ai comme l’impression que Nourantin a raison, et d’autres avec lui, CPEF. Le monde France est un bourbier et ça n’a pas fini d’engloutir de la bonne gens et des frais de campagne pour beugler bougez pas bandes de nazes.

Au su des options de contestation qui restent voter blanc ça ressemble à une dernière blague avant la fermeture des boulangeries.

Pas simple vraiment cette affaire de grain de sable dans les rouages de l’avènement du NOM, ça confinerait finalement au canular que j’en serais qu’à demi surpris.

Avec votre permission je continue néanmoins de chercher, une page à la fois. Et sur quoi je tombe ? De quoi accréditer la thèse du pose-toi là, bosse et matte le foot à la télé si t’as du temps ! Merde si c’est pas un complot !!

Figurez-vous que, si j’ai bien lu, il n’y a pas que d’éventuels mutins qui pourraient redouter l’EUROGENDFOR si une situation de crise était mise à leur crédit, et la situation difficilement gérable par des forces de l’ordre nationales. Non non il y a l’Etat aussi dans lequel cette force débarquerait. Une vraie bonne police trans-nationale au service de l’oligarchie qui nomme ses « dirigeants », pour y croire vraiment, c’est ici. Même si des représentants intéressés à la cause commune arrivaient au pouvoir, le NOM reviendrait à la charge et signerait le passage au chapitre suivant. Pire que pas simple, carrément la preuve que c’est l’astéroïde ou la grande dictature pour les enfants de mes enfants.

Conclusion savoureuse de la source, pour ce que je m’y connais presque du Soral, je vous laisse le fond noir, c’est pour le deuil de la vie au grand air (je veux dire que comme espèce a-biotopique, on vit un peu beaucoup dans des boîtes ces derniers temps):

C’est finalement une force d’occupation aux ordres de l’empire, prête à réprimer toute contestation comme en Bosnie (à l’encontre des Serbes qui y survivent), qui opère déjà en Grèce de manière officieuse, en Afghanistan et en Haïti. A terme, il se pourrait qu’il y ait des conflits avec des forces de l’ordre étatiques restées loyales à leur peuple.

Faisons confiance à nos manipulateurs ils n’en sont pas arrivés là pour se laisser finalement déborder, non ça au refugiesmoins c’est certain, ils leur faut juste court-circuiter l’effet de nombre, organiser des cul-de-sac aux airs de courants et attendre que se profile la bonne cause mondiale pour mettre tout le monde en bon ordre, pourquoi pas le réchauffement climatique et ses réfugiés, çà se serait bien…

 

 

[Tags keyword LICRA Dieudonné Dieudo égalité révolution dissoudre France pied d’arbre coupé Goy]

Dans une précédente publication je m’inquiétais de la peine de mort et de sa « résurrection » programmée avant 2017  en France puisqu’il semble bien qu’il nous faudra nous mettre la loi à dos pour déposer le cul de président de son trône, lui et lui étant qui n’en convient pas désormais, bien trop mal assortis.

Merci à Chris pour ce mot clé. EuroGendFor. Aucun lien sur TF1 ni sur France 24 figurez-vous.

Merci au comité Valmy pour ce bout de voile levé sur un secret Technocratique :

la colère du peuple grec se décharge dans les rues du pays. Cela fermente et bouillonne eurogendfor1-2partout, les hommes craignent des situations semblables à des guerres civiles déclenchées par la crise dans toute l’Europe

Au bureau central de l’UE ils le savent depuis longtemps et on pris des mesures correspondantes est-il affirmé, eh oui, prévoir, mais pleuvoir aussi un peu !

Ah là on en revient à cette publication sur le permis de tuer en cas de situation insurrectionnelle.

Et comme le Lab c’est le Grèce, il est honnête que l’EuroForce de Gendarmerie commence par là-bas de matter du misérable revenu à la terre et définitivement pas content ; un peu de cohérence ne nuit point à ce niveau!

Petite coquille en passant :

A peine un Européen connaît cette unité secrète qui répond au nom d’« EuroGendFor »

Un sur combien ? L’occasion de se faire un sondage rapide!

De quel esprit tordu est sorti cette idée, comme si les caméras de surveillance ne suffisaient pas à notre bonheur

Alliot Marie a piloté ce projet et sur la base de sa toute divine puissance voulait aller montrer ce qu’elle sait faire en Tunisie si je me souviens.

Pour en revenir à l’EuroGendFor, après la liste de ses compétences illimitées vous avez de quoi réfléchir :

Sa tâche consiste surtout à réprimer des révoltes

Les gouvernements européens savent exactement ce qui les attend. Pour ne pas devoir utiliser leurs propres armées contre les citoyens du pays, la troupe paramilitaire « Force de gendarmerie européenne » a été fondée en secret – ni vu, ni connu. En théorie, on peut faire appel à la FGE partout où l’Union européenne voit une crise

 

ET vous vous rappellez n’est-ce-pas ? La crise elle est derrière nous…

Voilà de quoi nous motiver pour faire sortir Président de l’Elysée, ou alors prendre d’assaut les aéroports afin d’empêcher le bonhomme de rentrer. La seule bonne nouvelle que j’y ai lu c’est qu’on est plus nombreux.

A vous de voir, c’est içi