Articles Tagués ‘Europe’

La Mouette fait sa une avec des vidéos, ce qui suit n’est pas une pierre : toujours pas client non merci, le Lord merde j’ai zappé, Pakounta… Finalement c’est ce dernier sur lequel je me suis arrêté à ma cyber Poste, j’ai ri devant sa justesse de ton, quelle diatribe, ça devrait être payant…

 

Mais que n’ai-je été lire un Œil et les autres infos du nain ou yoananda, vraiment cette volupté de choix dans le RSS de l’ami Corto, et tellement plus un peu partout pour qui a du temps, si c’est pas pour nous noyer…

 

Il serait bien vain d’entamer un couplet de justification pour la voie océano-rurale que j’emprunte, je sais comme tout le monde n’est pas taillé, ou disposé à s’aventurer. A remarquer tout de même qu’une bonne partie de ce tout le monde là ne saisit pas bien à quoi tient son approvisionnement en nourriture, quant à sa qualité, y’a une foule de liens pour qui veut se faire frémir.

 

Cette voie rurale, où je me retrouve presque étranger deux fois, ne va pas sans le danger, l’insécurité quant aux lendemains, le moral d’acier qui périodiquement se détrempe et la dépense physique d’une vie de chasse et de feux de bois qui passe les bornes de la mesure très régulièrement, c’est loin d’être du survivalisme de lundi à lundi cependant, entre le grand air, l’océan et la montagne, l’apnée les palmes et le vélo, pour ne citer qu’eux, ça vous émousse vite un internaute.

 

Ma main a désenflé durant que je faisais des crêpes, des photos. Lors j’attends le coup de téléphone d’un over pote de fac, le bougre te fb qu’il t’appelle «dans la journée » Laquelle ? Mystère, et puis rien. Bougre qui bosse sur un yacht, je veux bien croire qu’il n’a pas la liberté de son indien de pote. M’enfin un coup de fil … , je sens qu’on va se jouer une version de la fable du chien et du lupus de Jean. Quand il aura quartier libre à priori.

 

Cette rencontre qu’il m’a promise c’est de la science fiction, j’y crois mais fini le coup de fil. Une petite vingtaine d’années depuis mes cheveux longs et la réponse à tout me sépare de ce type avec qui j’ai fomenté pas mal de nouveaux mondes. Plus facile à se rappeler qu’à écrire, il me détruisait au Risk et aux échecs. Ah que la vie est bonne, ce va être délicieux, mais ce n’est pas fait.

 

Je ne sais pas si vous savez mais vous pouvez débarquer à Tahiti et prendre le bus vers la presqu’île sans passer par aucun ukulele ou collier de fleurs. Peu importe le sens que vous choisissez après 40 kilomètres de route la capitale dans le dos, vous pouvez stopper et au pif choisir un chemin côté montagne demander gîte et couvert. Il n’y aura pas de room service, vous vous sentirez peut-être obligé de vider vos poches surtout si vous êtes un minimum préparé ; connaîtrez alors la vie aux rythmes naturels, tous ces fruits que je voudrais voir en poème. Et les ravages de la société de consommation (tada). Pourquoi pas côté mer ? Question de pression, ce n’est pas une règle, ça peut marcher aussi, mais les gens sont moins ouverts. Convenez qu’au premier abord les apparences comptent…

 

Avec leurs histoires de développement touristique à revoir, plutôt que de faire machine arrière sur la priorité au 5 étoiles, ils vous pondent un mahana beach ( plage du soleil en tahiglais ). Alors qu’il y a sous leur pif une niche béante pour le tourisme sobre que d’aucuns disent vert et qui profiterait plus aux participants qu’aux organisateurs.

 

Mais je me suis laissé dire que dans le Plan mondial du bonheur l’Océanie c’est une réserve qui ne se révèlera au plus grand monde qu’en son heure ; en attendant qu’il se fasse tard ça fait du gras par içi, avec vos sous. Bonjour chez vous si vous vous laissez happer par les offres d’hébergement en hôtellerie, vous n’avez alors, et tout juste, QUE ce que l’argent vous paye, et on voudra savoir trois choses de vous en supplément, comment tu t’appelles, d’où tu viens et quand est-ce que tu pars. C’est un peu caustique d’y voir un paradis…

 

Bien sûr tout n’est pas mensonge et prêt à se pâmer sur du réchauffé. Choisissez dans votre itinérance un atoll et une île haute c’est la règle de base, les avions sont faits pour çà. Mais si vous n’êtes pas blonde à forte poitrine, soyez audacieux, oubliez la gopro et débarquez sur une des Australes, ou à Tahaa (pas du tout aux Australes), sans solution d’hébergement et un vélo, les gens savent leur farani (prononcer fraani) pour une part et les autres quand ils disent un mot font rire tout le monde, même vous. Souriez, soyez humble et confiant, les gens vous accueilleront d’autant mieux que c’est eux que vous venez visiter.

 

Le miel et le vinaigre c’est ici un peu comme partout, il y a quelques règles de barre et de route que je me ferai un plaisir de vous donner à l’occasion. Elles confinent pour la plupart au bon sens mais certaines choses méritent d’être dites.

 

Pour un francophone, la Polynésie c’est vraiment dépaysant 😉 Et il a raison mais l’offre touristique agit comme un filet si fait qu’en cas de voyage standard on en voit peu de ces paysans. Et de loin encore.

 

Pour finir ce billet je voulais partager avec vous le truc pour les guêpes, car après enquête il y en a un. Faut pas bouger. Ce que je vais faire avec çà…


En même temps si c’est quoi de 9 chez over-blog qui le dit…


WordPress : vulnérabilité critique dans un plug-in, une mise à jour est nécessaire – quoideneuf1.over-blog.com.


Bon bain il n’aime pas non plus les handicapés …


http://www.vanityfair.fr/actualites/international/articles/le-tmoignage-exclusif-de-monica-lewinsky/15511, une vie après s’être fait déchirer par la Toile, un peu long, assez intéressant.

 


MAJ communiqué des grands de ce côté-ci du monde ; et comme de juste passé les 5 ou 6 premiers poings dans ta gueule sans dents t’as plus qu’à lâcher la courses aux mots (de plus en plus, et inversement, en rapport avec le vrai sujet, concernant la paix, la prospérité et la stabilité : la nuisance des goumerdements constitués). Merci BLH, ici Tahiti à l’heure de se préparer pour la messe plage. Post Socialiste, j’aime bien le poing 14.

On se doutait que la 66 serait bonne mais à ce point c’est vraiment délicat :

66. Dans le même ordre d’idées, nous soulignons le fait que, depuis que nous avons lancé l’initiative de défense intelligente au sommet de Chicago, un nombre sans cesse croissant de projets multinationaux ont été mis sur pied pour aider les Alliés à harmoniser leurs besoins, à mettre en commun leurs ressources, et à obtenir des avantages tangibles en termes d’efficacité opérationnelle et de rentabilité. Nous mettons à profit cette dynamique positive, en particulier pour répondre aux besoins capacitaires prioritaires de l’Alliance. Concrètement, deux groupes d’Alliés ont décidé de travailler, respectivement, sur l’accroissement de la disponibilité des munitions à guidage de précision air-sol et sur la mise à disposition d’une base aérienne déployable, et ils ont signé à cet effet des lettres d’intention. Deux autres groupes d’Alliés ont décidé de mettre sur pied des projets concrets visant à améliorer l’échange d’informations JISR dans le cadre d’opérations et de la défense antimissile balistique, y compris pour l’entraînement d’unités navales.

Et puis pour ce qui est de la JEF, c’est dira-t-on qu’EUROGENDFOR c’est un peu long à dire. Putains de psychopathes !!


Y’en a vraiment des kilomètres à lire, ç’en serait usant. M’enfin merci la chute, j’ai failli oublier d’aller lire Jova, et c’est pas triste !!


[…]il faut qu’une âme généreuse dise les choses comme elles sont. La vérité, de quelque nature qu’elle soit, ne peut jamais nuire, au lieu que l’erreur, quelque innocente et quelque utile même qu’elle paraisse, doit nécessairement avoir à la longue des effets très funestes.

 


Pour faire suite au billet consacré à la pédophilie d’onction Prophético-Céleste, souffrez que je pontifie, pouf pouf.

 


Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, transgenrés, transgenrées, vous qui venez en ces parages de peu de structure, et pourquoi pas le dire, passablement dérangés, vous qui allez m’allouer de ce précieux temps de lecture au détriment d’autres faiseurs di texte, je veux vous dire tout de go que, cette fois-ci, j’ai décidé de resquiller. Rien de grave mais je préfère prévenir.

 


Rien de plus banal aussi, au départ je lis un pdf hors ligne, téléchargé gratos sur invitation. Et là, surprise, stupéfaction, tremblements. Sa concision magistrale, sa clarté… lumineuse, son à propos, m’ont quasiment contraint de passer outre les avertissements de propriété intellectuelle, et présentement vous en causer sans en passer par un mail demandant un accord formel à son «auteur », m’enfin l’honneur est sauf puisque c’est pro bono. Toutefois en copiant collant allègrement, quoiqu’avec mesure, j’augure que vous vous procurerez ce fichier et qu’à vos moments perdus… vous comprendrez quelle mouche me pique.

 


Un blog c’est un moyen de gagner sa vie vous diront certains, ça fait un moment que je me suis retiré de leurs listes de diffusion parce que me faire assaillir de vidéos et de méthodes pour gagner du temps en en perdant, chacun son tourbillon. De toutes les façons les vidéos, à  part celles de Dieudonné je dis non merci, à deux trois exceptions près. Il n’en fut pas toujours ainsi mais désormais que j’ai compris ce que trame la révolution vidéo, je résiste.

 


Djefbernier n’est pas un moyen de gagner ma vie, mais plutôt, en ce qu’elle est une plateforme de liens, de la jauger à l’aune du monde qui part en couilles, mais savamment. Quasiment en colonne couvrez, suffit de bien regarder tout en se sachant dé(sin)formé par bien des côtés, à commencer par son propre appétit pour la simplicité, le raccourci !

 


La liberté de culte, en voilà un truc d’occidental sur le déclin ; j’ai choisi le mien de culte et depuis belle lurette encore, nommer c’est réduire mais il faut bien : mon culte à moi c’est le Menfoutisme que d’autres appellent l’Athéïsme, sauf  que je suis à tendance original et qu’il y a un peu de Nihilisme, de scientisme et de catastrophisme pour faire bon poids ; je ne sais plus qui a dit qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis mais j’arrive à un âge où l’exercice étrange du chômage, de la paternité m’a fait commencer à tâter du souci, pour tout dire sans trop vite rien dévoiler, à propos de l’avenir qui s’annonce, faut-il m’en croire en ce qui me concerne je n’ai guère le choix, la conjonction des catastrophes chère à Guillaume Faye annonce des temps bien déplaisants malgré la plage et les cocotiers dans ma terre d’élection du Pacifique Sud. Indirectement, les champs d’inquiétude c’est comme l’agriculture et les saisons, ça va, ça vient, ça tourne en boucle plus ou moins ronde avec des hivers de plus en plus froids mais je n’ai que très très rarement considéré qu’une divinité, sinon Moi, fait de ma trajectoire son Œuvre, son Instrument. Je sais c’est bizarre…

 


Dernièrement la lecture du Principe de Lucifer chez LHDDT a bien conforté ma démarche. C’est principalement l’ennui mortel que j’ai éprouvé au catéchisme accolé à mon cursus primaire que je dois mes premières infidélités (sportives) au catholicisme. Plus tard, sportif émérite, c’est à la lecture de quelques bouquins d’Isaac Asimov que se gravèrent dans le marbre mes résolutions niant ce Dieu qui remplit les lieux de culte. Dans ses Space Opéras Isaac a simplement borné la religion aux planètes agricoles, productrices de l’essentielle alimentation mais peuplées en majorité de bêtes de somme (la belle image…), dont les hommes et leurs bergers. Si j’osais, pour imprimer l’idée que les religions c’est une affaire de servitude et d’emprisonnement.

 


Mais là, dernièrement veux-je dire, comment nier que la planète bleue s’agite. Avec tout ce que nous connaissons d’abrutissement de masse la machine s’emballe et au-delà des affrontements entre communautés, des crises plus ou moins montées en alibis ou décorum, au vu des alternances molles entre les tenants de la barbarie, de leurs partitions à l’échelle du monde révélées par la Toile, la lecture de ce fichier nommé les trois imposteurs m’a conduit à penser que trop peu de gens l’ont lu. Et qu’à mon niveau l’occasion est trop belle de ne pas vous en copier quelques mots, quelle lecture, un must read comme ils devaient dire outre atlantique avant de passer leur temps à se verser des bassines d’eau sur la tronche !

 

Parenthèse, commandée par le catastrophisme
Je me dois même de ne pas trop attendre car le niveau intellectuel baissant à vue d’œil, rien ne dit que demain… Allez braves gens, logez-vous !

Petit rappel, à tous ceux qui ont un crédit immobilier en cours pensez à renégocier, à tous ceux qui sont en taux variables, convertissez au plus vite en taux fixe, même si cela est un tout petit peu plus cher pendant quelques mois… vous allez beaucoup vous en vouloir de ne pas l’avoir fait… 

fin de parenthèse.


Au surplus et si je ne me fonde que sur l’opportunité d’être lu et compris, la plus gigantesque proportion d’informations à consommer l’est désormais et de plus en plus au format vidéo. D’où ma résolution de ne point attendre cet échange de mail m’autorisant formellement à copier coller. Comme je l’ai dit pour commencer ça tombe derechef trop bien avec ce que j’ai relayé dernièrement. Un signe peut-être, mais pas sûr…

 


S’il est tout à fait évident que l’espèce humaine, a réussi le tour d’esprit de s’extraire à la condition animale, vêtements, langage articulé, outils, toussa, mon propos n’est pas de me demander comment ni à quel point véritablement, cette espèce humaine force est de constater qu’elle a finalement bifurqué pour des trucs où on prend rarement les bêtes en flag : la stupidité, la méchanceté et la bigoterie pour n’en citer que trois. Envoyons !

 


Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse.

 


cropped-2014-05-15-11-41-11.jpgJe prends des risques à vous en faire un digest, mais en ces temps de laïcitude, d’islamisation de l’Europe, et du monde… j’augure que les dits imposteurs sont occupés ailleurs, m’en voulez-vous de me risquer à pareille publicité ? D’autres dangers désormais courrent de par le monde, quoique la Charia quand on a ses petites habitudes de saucisson et de pinard…

 


Bref, venons-y. A une ou deux encablures de ce que les analystes estiment pouvoir être une guerre civile en France, elle viendra sans se presser, cacher que des industriels se grattent la tête pour s’accaparer au moindre coût les dernières matières premières utiles à leurs affaires, il est utile de se pencher sur le coût de ses convictions, je vous l’ai déjà proposé mais c’est bien dans le sujet autour duquel je tourne 😉

 


L’imposture et Dieu, quelle démonstration ! Le premier chapitre de ce pdf devrait être au programme de lecture pour le passage en sixième tiens, c’est plein de belles images ancestrales et de vocabulaire enthousiasmant. Et puis pour sanctifier la république laïque, une et indivisible, la séparation de l’église et de l’Etat j’ai rarement lu plus affûté :

 


Mais sans nous arrêter aux rêveries d’un peuple élevé dans la servitude et dans l’absurdité, disons que l’ignorance a produit la croyance de toutes les impostures et les erreurs qui règnent aujourd’hui parmi nous.

 


C’est t’y pas beau ? Et je vous le redis, tant pis, je me fais violence de ne pas vous en copier des pans entiers, ça ne serait pas du luxe de lui faire la guerre à cette ignorance conquérante…

 


Bon attention tout de même, si vous êtes toujours là nous sommes en pamoison devant tant de clarté pédagogique mais c’est le chapitre 1. Dans le 2 et suivants, faut dire ce qui est, ça se complique un peu. Et si on veut se la jouer je vérifie les noms, les adresses, pour tout dire les assertions ça devient ineffablement compliqué, mais les accents de vérité sont indéniablement là et j’y crois. Car enfin comment passer d’un Dieu à Plusieurs, et concurrents avec çà, ça ne peut pas être simple, si ? Les bras m’en sont tombés, ça l’est.


[…]la nature des Dieux que les hommes ont admis leur étant inconnue, ils en ont jugé par eux-mêmes, s’imaginant qu’ils étaient susceptibles des mêmes passions qu’eux ; et comme les inclinations des hommes sont différentes, chacun a rendu à sa Divinité un culte selon son humeur, dans la vue d’attirer ses bénédictions et de la faire servir par là toute la nature à ses propres désirs.


Ah oui, chacun juge l’autre à l’aune de son propre moulin, figurez-vous que d’après mon expérience ça fonctionne aussi (même) avec les requins. J’avais su ça là, entre autres choses

 


De l’intérêt de niveler par le bas et de rendre un maximum de gens sinon complètement stupides au minimum prédictibles (l’arrachement aux déterminismes familiaux afin d’en terminer avec les affres de la diversité, qui sait, peut-être…):

 


Ce préjugé (les calamités qui troublent la douceur de vivre sont des colères célestes) les a conduits à un autre, qui est de croire que les jugements de Dieu étaient incompréhensibles, et que par cette raison, la connaissance de la vérité était au-dessus des forces de l’esprit humain ; erreur où l’on serait encore, si les mathématiques, la physique, et quelques autres sciences ne l’avaient détruite.

 


[…] ils ont formé des notions qui leur servent à expliquer la nature des choses, à juger du bien et du mal, de l’ordre et du désordre, du chaud et du froid, de la beauté et de la laideur, etc., qui dans le fond ne sont point ce qu’ils s’imaginent : maîtres de former ainsi leurs idées, ils se flattèrent d’être libres ; ils se crurent en droit de décider de la louange et du blâme, du bien et du mal ; ils ont appelé bien ce qui tourne à leur profit et ce qui regarde le culte divin et mal, au contraire, ce qui ne convient ni à l’un ni à l’autre et comme les ignorants ne sont capables de juger de rien, et n’ont aucune idée des choses que par le secours de l’imagination, qu’ils prennent pour le jugement, ils nous disent que l’on ne connaît rien dans la nature, et se figurent un ordre particulier dans le monde.

 


Bon j’en termine là de resquiller la propriété intellectuelle mais j’espère vous avoir incité à entreprendre par le menu cette excellente lecture. J’en termine mais pas avant d’avoir donc nommé ces trois imposteurs que sont vous l’aurez peut-être deviné Moïse, Jésus-Christ et Mahomet.

 

A notre avis la Spiritualité n'est que de très loin l'affaire des religions

A notre avis la Spiritualité n’est que de très loin l’affaire des religions

Trop goude, non mais allô les religions, dire que pour moi Asimov a suffi !! Une petite dernière avant de préciser qu’il y a quand même quelques gautes de frappe dans ce pdf


[…]ils croient les choses bien ou mal ordonnées, suivant qu’ils ont de la facilité ou de la peine à les imaginer, quand le sens les leur représente ; et comme s’arrêter volontiers à ce qui fatigue le moins le cerveau, on se persuade d’être bien fondé à préférer l’ordre à la confusion ; comme si l’ordre était autre chose qu’un pur effet de l’imagination des hommes. Ainsi, dire que Dieu a tout fait avec ordre, c’est prétendre que c’est en faveur de l’imagination humaine qu’il a créé le monde, de la manière la plus facile à être conçue par elle[…]

 


Excellent vous ne trouvez pas, pour moi toujours ça fait plaisir de savoir qu’internet recèle ce genre de lignes. Y’en a 77 pages quand même. Pour ce qui est de l’avenir du point de vue strictement terrestre cet article là fait un peu mal.


Spécial remerciement à Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite près de Bordeaux, à 40 km de Périgueux (aux dernières nouvelles).

A l’attention des croyants

 

 

 

Quelque chose de pourri aux royaumes de Paix et d'Amour ?

Quelque chose de pourri aux royaumes de Paix et d’Amour ? Ca dépend du point de vue, encore…

Prélevé des commentaires chez l’Amiral, qui polémique sur la couleur des esclaves, pour une rentrée!. L’article en lien pas loin ci dessous est long mais y’a des photos de filles pour reprendre son souffle, peu de redites et l’auteure saute souvent des lignes, un peu comme en poésie. C’est mediapart, mais ça se lit bien. Au moins on comprend pourquoi que nos élites font n’importe quoi. En même temps ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, c’est encore un texte, juste du texte, avec son ferment d’inaction dedans.


« Basta », Allah ! Tu veux construire une mosquée sur une terre chrétienne. Prends l’engagement de faire construire une église chrétienne sur une terre musulmane. Sinon, « niet » parce que c’est se moquer de la tolérance chrétienne. Pas d’église, pas de mosquée. Assez de souffrance pour les populations chrétiennes. [Photo]


Et pas de faux-serments et de parjures, parce que jurer à un Chrétien, c’est comme promettre à un chien, disent les Musulmans.


marineJuste un extrait, mais en définitive un bon plaidoyer contre la double nationalité, si ça peut servir. Bon y’en aurait à dire mais j’ai pas trop le temps ce jour. Juste de préciser que les violentes faites aux enfants, la pédophilie toussa eh ben c’est pas une exclu musulmane, c’est vrai qu’ils sont champions mais il suffit d’avoir les bons leviers (en ventes libres) pour rivaliser


Si quelqu’un vous bassine pour visionner lucy conseillez-lui d’aller lire le script chez l’odieux connard de chez WordPress, c’est comme d’hab un peu long mais il a le chic pour rendre la bouse respirable.

Non parce que j’en veux à la place au soleil de ce barbu-là mais coincé dans la salle de spectacle à n’en pas croire mes yeux d’avoir cédé à ma dame, quelques subtilités avaient réussi à m’échapper, et pas des plus fines ! Et avant de zapper, sachez que la chute du billet est tout à fait outrancière, genre appel au meurtre. Mais nous vivons une époque formidable, ça rattrappe. Fin de parenthèse, allez donc jeter un oeil à cette bloggeuse, elle décrypte bien pourquoi qu’on a du mal à bouger. Et chez Switchie vous avez vu que la véritable taille de l’Afrique revient sur l’écran ? François si tu me lis, démissionne vite steplé.

 

BOKO HARAM – Religion musulmane, religion de paix ? Si seulement elle pouvait nous la foutre, la paix !.

Mon bon président qui paraît-il ne fout rien, lis donc çà, c’est long et y’a plein de directions à prendre

Bon je fais juste que faire passer, le paparazzi va devenir célèbre