Articles Tagués ‘phénomène expliqué’

Quand on se pique de raconter une histoire faut se demander si ça l’est, intéressant.

C’était intéressant.

Ah, as-tu été intéressé ?

D’abord c’est déjà arrivé. Pendant la deuxième guerre la côte Ouest des Zuesses a commercé avec Tahiti quelque peu délaissée, sinon par les déserteurs de tous poils.

Ensuite le réseau routier est une farce et les polynésiens de Tahiti comptent leurs pas bien mieux que les heures qu’ils passent à manger devant la télé. Ou devant une rafale de bières. On voudrait pointer quelques contre exemples qu’on y parviendrait mais à quel prix! Déplorer d’accord, mais surtout aller son chemin.

Sur l’affaire du combat contre l’obésité, tant pis si je vous surprend mais j’ai fait des consultations et une dame me dit :

Mon grand fils fait des études supérieures de chimie. Il a un professeur qui leur a dit qu’il ne faut pas manger matin midi et soir mais quand on a faim, ou qu’on doit se préparer pour une activité particulière.

A quel niveau d’étude faut-il monter pour rencontrer UN prof…

Publicités

La Mouette fait sa une avec des vidéos, ce qui suit n’est pas une pierre : toujours pas client non merci, le Lord merde j’ai zappé, Pakounta… Finalement c’est ce dernier sur lequel je me suis arrêté à ma cyber Poste, j’ai ri devant sa justesse de ton, quelle diatribe, ça devrait être payant…

 

Mais que n’ai-je été lire un Œil et les autres infos du nain ou yoananda, vraiment cette volupté de choix dans le RSS de l’ami Corto, et tellement plus un peu partout pour qui a du temps, si c’est pas pour nous noyer…

 

Il serait bien vain d’entamer un couplet de justification pour la voie océano-rurale que j’emprunte, je sais comme tout le monde n’est pas taillé, ou disposé à s’aventurer. A remarquer tout de même qu’une bonne partie de ce tout le monde là ne saisit pas bien à quoi tient son approvisionnement en nourriture, quant à sa qualité, y’a une foule de liens pour qui veut se faire frémir.

 

Cette voie rurale, où je me retrouve presque étranger deux fois, ne va pas sans le danger, l’insécurité quant aux lendemains, le moral d’acier qui périodiquement se détrempe et la dépense physique d’une vie de chasse et de feux de bois qui passe les bornes de la mesure très régulièrement, c’est loin d’être du survivalisme de lundi à lundi cependant, entre le grand air, l’océan et la montagne, l’apnée les palmes et le vélo, pour ne citer qu’eux, ça vous émousse vite un internaute.

 

Ma main a désenflé durant que je faisais des crêpes, des photos. Lors j’attends le coup de téléphone d’un over pote de fac, le bougre te fb qu’il t’appelle «dans la journée » Laquelle ? Mystère, et puis rien. Bougre qui bosse sur un yacht, je veux bien croire qu’il n’a pas la liberté de son indien de pote. M’enfin un coup de fil … , je sens qu’on va se jouer une version de la fable du chien et du lupus de Jean. Quand il aura quartier libre à priori.

 

Cette rencontre qu’il m’a promise c’est de la science fiction, j’y crois mais fini le coup de fil. Une petite vingtaine d’années depuis mes cheveux longs et la réponse à tout me sépare de ce type avec qui j’ai fomenté pas mal de nouveaux mondes. Plus facile à se rappeler qu’à écrire, il me détruisait au Risk et aux échecs. Ah que la vie est bonne, ce va être délicieux, mais ce n’est pas fait.

 

Je ne sais pas si vous savez mais vous pouvez débarquer à Tahiti et prendre le bus vers la presqu’île sans passer par aucun ukulele ou collier de fleurs. Peu importe le sens que vous choisissez après 40 kilomètres de route la capitale dans le dos, vous pouvez stopper et au pif choisir un chemin côté montagne demander gîte et couvert. Il n’y aura pas de room service, vous vous sentirez peut-être obligé de vider vos poches surtout si vous êtes un minimum préparé ; connaîtrez alors la vie aux rythmes naturels, tous ces fruits que je voudrais voir en poème. Et les ravages de la société de consommation (tada). Pourquoi pas côté mer ? Question de pression, ce n’est pas une règle, ça peut marcher aussi, mais les gens sont moins ouverts. Convenez qu’au premier abord les apparences comptent…

 

Avec leurs histoires de développement touristique à revoir, plutôt que de faire machine arrière sur la priorité au 5 étoiles, ils vous pondent un mahana beach ( plage du soleil en tahiglais ). Alors qu’il y a sous leur pif une niche béante pour le tourisme sobre que d’aucuns disent vert et qui profiterait plus aux participants qu’aux organisateurs.

 

Mais je me suis laissé dire que dans le Plan mondial du bonheur l’Océanie c’est une réserve qui ne se révèlera au plus grand monde qu’en son heure ; en attendant qu’il se fasse tard ça fait du gras par içi, avec vos sous. Bonjour chez vous si vous vous laissez happer par les offres d’hébergement en hôtellerie, vous n’avez alors, et tout juste, QUE ce que l’argent vous paye, et on voudra savoir trois choses de vous en supplément, comment tu t’appelles, d’où tu viens et quand est-ce que tu pars. C’est un peu caustique d’y voir un paradis…

 

Bien sûr tout n’est pas mensonge et prêt à se pâmer sur du réchauffé. Choisissez dans votre itinérance un atoll et une île haute c’est la règle de base, les avions sont faits pour çà. Mais si vous n’êtes pas blonde à forte poitrine, soyez audacieux, oubliez la gopro et débarquez sur une des Australes, ou à Tahaa (pas du tout aux Australes), sans solution d’hébergement et un vélo, les gens savent leur farani (prononcer fraani) pour une part et les autres quand ils disent un mot font rire tout le monde, même vous. Souriez, soyez humble et confiant, les gens vous accueilleront d’autant mieux que c’est eux que vous venez visiter.

 

Le miel et le vinaigre c’est ici un peu comme partout, il y a quelques règles de barre et de route que je me ferai un plaisir de vous donner à l’occasion. Elles confinent pour la plupart au bon sens mais certaines choses méritent d’être dites.

 

Pour un francophone, la Polynésie c’est vraiment dépaysant 😉 Et il a raison mais l’offre touristique agit comme un filet si fait qu’en cas de voyage standard on en voit peu de ces paysans. Et de loin encore.

 

Pour finir ce billet je voulais partager avec vous le truc pour les guêpes, car après enquête il y en a un. Faut pas bouger. Ce que je vais faire avec çà…


Après trois jours d’une torsion à gauche qui s’est mal terminée, je sacrifie dimanche matin au repos total. Merci bien le bonjour du bras de levier ! J’en profite pour administrer un peu Djefbernier, quel dépit quand on sait tout ce qui reste à faire… Et que ne trouvais-je pas sur mon fil RSS, propre à me remettre en accord total avec mon entreprise ??????


Merci les moutons :


Permaculture : Forêt comestible pour auto-suffisance alimentaire | Les moutons enragés.


Vivement cet après-midi, que j’y retourne planter un abri tente.

Spéciale dédicace à cet excellent bloggeur http://labrebisgalleuse.blogspot.de/2014/10/la-berezina.html

Spéciale dédicace à cet excellent bloggeur http://labrebisgalleuse.blogspot.de/2014/10/la-berezina.html

 


A la première occasion je me connecte et vous fais un truc du style vagadond 2.0 dans la ruralité tahitienne c’était une idée mais voilà… beaucoup de pluie, un pied à terre vite trouvé et pas le moindre réseau ami à l’horizon. Ah il s’en est passé de la marche du côté du pk 36, mais bien sûr pas de cybercafé…

La vie de chien à Tahiti, y'a de quoi en faire des clichés. Là c'est l'odeur qui m'a incité

La vie de chien à Tahiti, y’a de quoi en faire des clichés. Là c’est l’odeur qui m’a incité

Début d’aventure dans le dur du réel, pouquoi ai-je voulu faire comme si je ne savais pas pourquoi nos rares et chers touristes sont parqués hors sol… M’enfin une fois parti, c’est parti, advienne que pourra, je viens de faire un stop à ma base de départ, en profite pour prendre des nouvelles. J’ai vu notre président sur une télé, comme çà en passant par chez Jacques, je l’ai trouvé changé, comme si au lieu de le démissionner on nous l’avait subrepticement échangé. Ou alors sa maquilleuse.


Ah internet, j’ai eu 8 jours pour me demander ce que je ratais merci à Nourantin de m’avoir rassuré, quoiqu’en passant chez la chute et yoananda, j’ai eu quelques bémols au rien de nouveau sous le soleil.

 

Allez un peu rêve...

Allez un peu rêve…

Il me fallait bien aussi checker mes mails et puis parcourir vite fait l’accueil facebook, je ne vais pas vous embêter mais puisque vous aimez lire, un copain de lycée, qui m’a largué, à moins que ce soit l’inverse, au bout d’une année vient de lancer son over-blog, accrochez bien votre Adblock, le titre est top bien, pour le reste je suis un peu pris par le temps, vous me direz…

 


Toujours au top mon RSS, merci Fawkes, Et bien le bonjour chez vous :


D’après Anderson, les dangers des smartphones, des tablettes et ordinateurs sont les contenus préjudiciables comme la pornographie, le harcèlement par d’autres enfants et ce qu’ils considèrent comme la pire de tout, la dépendance aux appareils.


Le fondateur de Twitter, Blogger et Medium, Evan Williams, et sa femme, Sara Williams, assurent par exemple qu’à la place d’iPads, ses deux jeunes enfants ont des centaines de livres qu’ils peuvent lire à tout moment.


Bon bon bon ne faisons pas la liste de mes lectures chez overblog qui se sont émues. Solutions-politiques manquait et c’est désormais fini, il s’en émeut lui aussi, propose AdblockPlus mais pas que. Je vous laisse lire. Ca ouvre des horizons quoique je ne sois pas certain qu’on puisse trouver sous la botte d’un cheval cet avocat désoeuvré qui ira faire dire aux escrocs du Web que non les gens du gratos ne sont pas des produits. M’enfin chez Djefbernier on est idéaliste jusqu’au bout des ongles, alors on a aimé le courrier, s’y trouve de l’info pas encore lue ailleurs. Et puis si j’étais avocat désoeuvré eh ben je ferais confiance aux liens de Djefbernier pour pas lâcher la civilisation :


Chers abonnées et abonnés, lectrices et lecteurs occasionnels, Françaises, Français, Européennes, Européens (heu… là je crois que je m’emballe un peu), et tutti quanti…


Depuis cet été, comme vous avez pu le remarquer (si vous n’utilisez pas de bloqueur de publicités), le blog a été envahi de publicités intempestives et indésirables… Surtout ne cliquez sur aucun lien proposé par ces publicités et/ou avertissements pipeaux, sous peine de vous retrouver embarqué au mieux sur des pages dont vous n’auriez rien à faire, au pire sur des arnaques avérées, qui pourriront en plus votre ordi avec des malwares…


Ces saloperies « tracasseries » sont le résultat d’une cession d’Over-Blog à Webedia, qui a rompu unilatéralement le contrat initial de blogs sans publicité (sur lesquels s’est développé Over-Blog) et en plus trafique avec des escrocs du Web…


Faire un recours juridique pour cause de rupture abusive de contrat (et publicité mensongère et tentative d’escroquerie) serait assurément une solution, mais c’est beaucoup trop de temps à y consacrer pour un individu seul. Cependant, si un avocat désœuvré voulait s’attaquer à cette décision et pratiques iniques, je pense qu’il pourrait en tirer quelques profits… Au cas où, cliquer sur ce lien pour me contacter directement.


Aussi, je cherche activement une solution alternative pour me mettre à l’abri (et quelques-unes de mes amies avec moi) de tous les requins du Web qui traitent leurs utilisateurs comme des produits. La solution vers laquelle je me dirige serait celle d’une base installée sur les pages personnelles de mon FAI, avec un gestionnaire de type WordPress. Mais celle-ci n’est pas simple à mettre en œuvre et demande beaucoup de temps (notamment pour les transferts), ce dont je manque cruellement… et en plus ça ne me passionne pas du tout de devoir apprendre de la technique informatique, dont je n’ai rien à faire…


En tout état de cause, je vous tiendrai informé des suites, et en attendant, je vous conseille d’installer sur vos navigateurs ces utilitaires gratuits :


– un bloqueur de publicités : Adblock Plus (lien de téléchargement pour Firefox, pour d’autres navigateurs chercher sur le site)


– ainsi que Ghostery ; pour ceux qui en ont marre de se faire pister… Attention : beaucoup de fonctionnalités réseau (facebook et autres) disparaissent avec cet utilitaire et il faut savoir ce qu’on veut laisser actif ou pas…


En l’attente de trouver une solution d’installation de mon blog ailleurs, je suspends la publication d’articles, puisqu’il est hors de question que j’alimente les caisses de bandits. J’en suis désolé, d’autant que j’ai dans mes tiroirs quelques articles et réflexions qui, je pense, vous auraient intéressé.


Mais ça n’est que partie remise et j’espère vous retrouver bientôt sur un nouvel espace indépendant.


Merci pour votre attention et votre fidélité.

 


P.-S. : ce texte est à la disposition de tous ceux et celles qui voudraient le reprendre pour informer leurs lecteurs de la situation avec Over-Blog.

 


__________ Tiens c’est pas la première fois qu’on me dit que ce n’est pas un bon instrument de cuisine mais là c’est vraiment plus que bien démontré. Le souci c’est que c’est très long et en gris sur fond noir. Le plus simple c’est de se débarasser de l’engin, et de conseiller même à votre ex (surtout si elle détient vos enfants) de faire pareil. C’est sûr qu’on va tous y passer et que c’est l’embarras du choix qui nous guette, pas seulement un micronde ; mais autant pas se niquer la vitalité à chaque repas tout en en espérant une belle (de mort), une fois prévenu c’est un peu couillon ; le côté pratique ça ne tient plus !

Il a l’air d’en savoir un rayon sur pas mal de trucs ce site, je m’abonne tiens. Amer on peut l’être à moins didon que de sujets !!

L'Amer Dessous Des Cartes

  • Aspect Historique

  • Aspect Santé

propagande-microondeUn seul message: si vous tenez à votre bonne santé, jetez votre micro-ondes ! On s’en passe facilement, si vous avez la cuisson au gaz. Vous aimez son côté pratique, rapide ? Changez d’habitudes !

Voulez-vous vous en convaincre ?

1. Histoire de cette technologie

Suite à la dernière guerre mondiale, les USA se trouvent à la tête d’un important stock de magnétrons dont ils ne savent que faire. Ces magnétrons étaient destinés à la fabrication des radars. Le Dr Percy SPENCER met donc au point le four à MICRO-ONDES, dans la seule optique commerciale d’écouler ces matériels encombrants et onéreux. De multiples accidents au cours de la guerre avaient pu démontrer que ces ondes radars déclenchaient des brûlures. La mise au point et la commercialisation des fours à MICRO-ONDES résultent donc de problèmes d’écoulement de surplus américains.


2. Effets néfastes, voir mortels, du micro-ondes

agitationPour…

View original post 9 668 mots de plus