Articles Tagués ‘Politique’

Chez Djefbernier on a tourné la page, et on a bien de la chance c’est sûr. Pour vous divertir je vous donne un exemple. Pas si haut mais les tahitiens marchent peu désormais j’invitais un jeune à me suivre, juste voir. Entre autres il m’annonça qu’il allait me mener des livres. J’ai ri et lui ai répondu qu’il pouvait bien les lire s’il en a. Il les déposa juste sous la fuite d’eau un jour où j’étais absent. A mon retour les dégâts étaient tout à fait superficiels et dans les trois bouquins il y avait çà.

Comment ce bouquin est parvenu à moi je viens de vous le dire et jusqu’à le terminer j’ai continué de me poser la question.

Là je vous tape un billet car je suis empêché de retourner à ma montagne par des antibios et la promesse de ne plus jouer de la guitare si je reste pas « tranquille ».

Bien sûr je vois toute la misère qui enveloppe la ville et ses artisans mais içi la Vie trouvera plus aisément un chemin, il vous reste à sombrer et que les avions et autres transporteurs maritimes se déroutent.

J’ai profité de cet accès internet pour visiter Dieudo. Il est moins enflé qu’attendu mais le visionnage de son piégage m’a fait sentir drôle ; je ne sais toujours pas si le sketch est une connerie, mais il appert que si, il enfle et ça me triste. J’aime ce gars. Franchement l’ananacrédit ça déchire un peu.

Putain de camion, à tous ceux qui lui veulent du mal je vous plains.

Demain je rentre, pas tout à fait jusqu’en haut, il le faut. A plus tard.

Au fait, ping au lecteur, vous savez-vous quelle est la seule race de vivants qui perd son temps içi-bas ?

 

Publicités

J’ai eu le plaisir, l’honneur et l’avantage d’être invité à suivre la mondialement connue course de pirogue Hawaiki Nui. Une course de trois étapes, 130 pirogues inscrites, 2 bateaux suiveurs pour chacune, et un nombre difficile à déterminer d’autres embarcations. Une sacré armada mais pour moi le spectacle et l’aventure ne s’est pas arrêtée à l’évènement. J’ai passé quelques jours sur Huahine au lieu de rentrer par la mer comme à l’aller.

Je n’ai jamais mis les pieds en Jamaïque mais je suis bien certain que Huahine soutient à l’aise la comparaison. J’y suis allé plus d’une dizaine de fois et ce qui m’y fascine c’est leur mode de protectionnisme. Essayez un peu d’y débarquer sans connaître la date de votre retour ni l’endroit où vous dormez. Comment tu t’appelles, d’où tu viens et quand tu pars, voilà la sainte trinité de la curiosité du cru. Soit dit sans arrière-pensée.

Et cette fois-ci j’ai débarqué sans savoir quand je rentre vu que j’ai comme qui dirait déserté mon matelotage, eh bien croyez-le c’est pas confort confort. Heureusly j’ai emprunté un bon vélo et si ma route préférée est une piste de soupe de corail qui joint l’aéroport et le marae Manunu (mon pied à terre par alliance) ailleurs le goudron y est magnifique. Au point qu’il ne se passera pas longtemps avant que j’y aille faire un peu de patin. Quand la belle famille se sera un peu remise de mon incursion surprise durant que mon fils y était en vacances.

Chez Djefbernier on est toujours à deux doigts de raconter sa vie. Figurez-vous que tous azimuts ça brainstorm pour faire s’envoler les chiffres de notre accueil touristique.

Du lien en veux-tu ? Il appert que la solution c’est que toute la population doit s’investir… pour le plaisir d’après ce que j’ai compris. Evidemment quand tout le monde sera sur internet à vanter sa destination, à proposer des hébergements gracieux afin que tout séjour par eux se résume au coût du transport aérien, on nagera en plein 22ème siècle.

D’ores et déjà n’oubliez pas d’aller faire du vélo à Huahine, surtout si vous avez un faible pour les plantes psycho-actives ; y’en a partout sur toutes les îles mais là-bas y’a pas que moi qui a remarqué

Au fait Trump y dit quoi du cannabis récréatif ?

Et pour ceux qui voudraient un voyage en polynésie qui coûte pas un bras envoyez-moi vos dates, puisqu’il faut s’investir personnellement, ça tomberait bien.

 

C’est pas un skoouuupe, un peu à l’instar de vos musulmans qui font style parce qu’ils sont occupés, le Frani est persona non grata et là dans l’entre-soi c’est juste sur réaliste. Plus généralement c’est le simple flot de la parole farani qui irrite l’oreille du Maoeil.

Traversant la pépinière du golf d’Atimaono j’étais stoppé pour signer une pétition. Je vous épargne l’ange qui passe quand il apparaît que je suis le blanc dans la montagne. Et quand il s’agit de répondre par écrit dans quel bureau de vote tu es. Percevant mon trouble le meneur me dit que j’ai qu’à mettre un X, c’est pas grave. J’ai pas loin pour voir que les précédents signataires se sont assigné un numéro, j’ai donc mis Zéro, en chiffre.

La pétition, on m’a épargné sa lecture c’est pour les terres rares, en gros c’est à nous. J’ai indiqué deux trois choses qui seraient un peu longues à transcrire mais surtout mon scepticisme sur la portée de l’évènement, nos signatures en contrepoint de l’industrie minière sous-marine. M’enfin paraît qu’un îlien ça aime bien faire qu’à palabrer.

Un employeur armateur a qui je demandais si je pouvais assister à une de ces fameuses réunions concernant l’introduction, ou pas, dans la zone exclusive des bateaux de pêche de l’Europe, espagnols en l’espèce. Et il me dit que non, c’est même pas la peine. Comme il s’agissait d’un taata popaa’a il m’a remonté le moral d’une drôle de façon.

Tu sais j’ai bossé plus de quinze ans en France, là-bas tu fais 6, 7 réunions et puis tu fais. Ici tu fais 20 réunions, trente réunions, et puis tu fais pas.

Donc y’a des indépendantistes par chez nous, c’est les adeptes du Tiamaraa, j' »oublie sûrement une apostrophe. C’est globalement mais pas que, surtout pas que, le parti bleu et blanc du tavini.

Les gens sont dans un tel état que j’ai pensé, puisque j’ai trouvé un pc, vous raconter comment ce fameux Tiamaraa va débuter lors qu’il ne sera très probablement pas le résultat d’un quelconque vote, mais plutôt la conséquence de ce que les bateaux et autres avions vont cesser de ravitailler notre beau, gland, gras et grand centre pacifique, rendez-vous compte :

Une surface vaste comme l’Europe

En même temps, je me tâte, il se pourrait que ça se passe bien, si ça se trouve les forces de l’ordre ont des procédures et y’aura qu’à suivre 😉

 

Il faut frôler quelques kilomètres de barbelés pour vous photographier çà

Il faut frôler quelques kilomètres de barbelés pour vous photographier çà

J’ai posé mon sac à ¨Papara. Au spot de surf de la taharou (Taaharu’u), une embouchure de rivière, un beau dessin de courants et de barrière récifale. De là, une semaine de rencontres, mon flair et la chance dont je me demande bien à qui je la dois, m’ont conduit dans la vallée d’Atimaono, site qui surplombe le golf éponyme, mais surtout emplacement de la première usine de canne à sucre de Tahiti.

Agitée par une industrie que l’histoire voit facilement comme barbare, avec cimetière d’ouvriers chinois et désormais revendications de propriétaires tahitiens. Arpenter cette vallée une fois parvenu au dessus du golf c’est trouver une enfilade de constructions en tôle et pinex jusque loin (8km), et volonté territoriale (en sommeil dans les actions du tribunal des affaires foncières) de vendre aux chinois justement. Il se dit que la disparition de Mister 10% des affaires officielles changera peut-être la donne. L’ambition de l’association qui regroupe une partie des habitants est de faire reconnaître la validité de leurs revendications de groupe et jusqu’ici M. Flosse, ès président et chef du gouvernement s’est trouvé débouté dans toutes ses tentatives d’accaparer l’intégralité de la vallée.

Faut dire ce qui est y'a quand même pas foule

Faut dire ce qui est y’a quand même pas foule

Le Golf est là, ombre pathétique du golf d’il y a vingt ans ; victime d’un entretien sans imagination, sans ambition et sans moyens. Pour le rendre plus attractif, enfin c’est ce qu’ils pensent peut-être, il suffira de l’agrandir, ben voyons… Il est parvenu, ce Territoire, à récupérer le front de mer, et surveille que personne ne vienne se réinstaller. Imaginez, un bel hôtel en front de mer, très bien venté, les kitesurfeurs du monde entier s’y relaient toute la sainte journée pour faire des spots publicitaires, c’est la référence du golf french océanien. La route ? Coupée à la circulation, après l’expropriation des squateurs de la vallée s’y dessine une route de contournement qui part à travers la brousse sur les hauteurs et vous permet également de rejoindre Taravao en 18 minutes à 130 km/h, ça serpente mais les virages sont guidés par un magnétisme. Nos milliardaires pourront se faire déposer de leur jet à l’hydravion, de l’hydravion à la réception de leur loge. De tout le séjour il leur est possible de n’entendre aucun bruit de voitures, un enchantement de sons mais rien de mécanique une fois rendus. Au paradis des sens…Tahiti oh oui…

Les familles de la vallée ne veulent pas perdre leur terre, et quand on sait que les capitaux étrangers cherchent à se placer partout sur la planète, on se dit que ces familles font de la résistance tout en frémissant à chaque fois que s’approche un stylo sur titre de propriété, une résistance bien venue pour les possibilités d’une agriculture vivrière un peu étendue pour ce qui m’occupe de dénicher, une résistance pour le droit de vivre une vie « paysanne » dans un secteur grandement orienté ici aussi sur les grands approvisionnements du commerce de détail.

C’est là qu’il se dessine pour moi une possibilité de rester, d’entamer les fondations d’un système ‘permaculteur’ sur la commune de Papara. Un étonnant concours de circonstances, de liens tissés à pieds, qui donne un espoir d’avoir trouvé le cadre idéal, aux très très nombreux avantages tel qu’il se dévoile, titille ma convoitise. Ce projet s’il pouvait s’inscrire dans pareil endroit, ce serait presque insolent. Des gens dans une nature docile et généreuse, quoique bientôt en saison des pluies dans un district copieusement arrosé, mais c’est pas le pire quand on a testé Hitiia’a, quel meilleur endroit ?

Vous ne pouvez pas regarder dans une direction sans voir au grand minimum deux à trois matières à manger, trois quatre autres à travailler. Alors pour ce qui est de décrire y’a pas beaucoup de politiciens à dézinguer… Je vous le dis pour ceux qui pourraient venir de yaourt, amitiés aux mal-pensants ! Le front de mer ? Trop top !

Batterie CAT, sans entretien !

Batterie CAT, sans entretien !

Une vallée quelque part à gauche, hors-champ...

Une vallée quelque part à gauche, hors-champ…

Nous verrons ce que les jours prochains déciderons. Demain je vais visiter la parcelle, me faire une idée de ce par quoi je pourrais éventuellement commencer, nettoyage des points d’eau je suis sûr, figurez-vous qu’il y a des retenues en cailloux envahies d’herbes au-dessus des terrasses en bord de chemin qui surplombent une ligne droite du golf. Et plus haut des abeilles sauvages, un plateau et la forêt.

Je suis aidé par une famille qui descend de deux frères Juventin, endettés jusqu’au cou pour venir chercher le trésor de Pinaki. L’Anglais les ayant mis sur la piste fut le vrai découvreur du trésor et il leur vendit très cher les plans après coup. Arrivés sur l’île les frères Ardéchois achetèrent beaucoup de terre mais ne découvrirent qu’une escroquerie si on s’en tient à leur premier projet. L’histoire raconte que l’anglais finira la tête tranchée, ou pendu comment savoir… j’ai pas trop le loisir de gogeuliser en ce moment mais pour ce qui est de leur descendance ilienne elle s’assura et je les en remercie.


Et çà ? Tout le monde s’en fout chez gougueule ?

 


Bon bon bon ne faisons pas la liste de mes lectures chez overblog qui se sont émues. Solutions-politiques manquait et c’est désormais fini, il s’en émeut lui aussi, propose AdblockPlus mais pas que. Je vous laisse lire. Ca ouvre des horizons quoique je ne sois pas certain qu’on puisse trouver sous la botte d’un cheval cet avocat désoeuvré qui ira faire dire aux escrocs du Web que non les gens du gratos ne sont pas des produits. M’enfin chez Djefbernier on est idéaliste jusqu’au bout des ongles, alors on a aimé le courrier, s’y trouve de l’info pas encore lue ailleurs. Et puis si j’étais avocat désoeuvré eh ben je ferais confiance aux liens de Djefbernier pour pas lâcher la civilisation :


Chers abonnées et abonnés, lectrices et lecteurs occasionnels, Françaises, Français, Européennes, Européens (heu… là je crois que je m’emballe un peu), et tutti quanti…


Depuis cet été, comme vous avez pu le remarquer (si vous n’utilisez pas de bloqueur de publicités), le blog a été envahi de publicités intempestives et indésirables… Surtout ne cliquez sur aucun lien proposé par ces publicités et/ou avertissements pipeaux, sous peine de vous retrouver embarqué au mieux sur des pages dont vous n’auriez rien à faire, au pire sur des arnaques avérées, qui pourriront en plus votre ordi avec des malwares…


Ces saloperies « tracasseries » sont le résultat d’une cession d’Over-Blog à Webedia, qui a rompu unilatéralement le contrat initial de blogs sans publicité (sur lesquels s’est développé Over-Blog) et en plus trafique avec des escrocs du Web…


Faire un recours juridique pour cause de rupture abusive de contrat (et publicité mensongère et tentative d’escroquerie) serait assurément une solution, mais c’est beaucoup trop de temps à y consacrer pour un individu seul. Cependant, si un avocat désœuvré voulait s’attaquer à cette décision et pratiques iniques, je pense qu’il pourrait en tirer quelques profits… Au cas où, cliquer sur ce lien pour me contacter directement.


Aussi, je cherche activement une solution alternative pour me mettre à l’abri (et quelques-unes de mes amies avec moi) de tous les requins du Web qui traitent leurs utilisateurs comme des produits. La solution vers laquelle je me dirige serait celle d’une base installée sur les pages personnelles de mon FAI, avec un gestionnaire de type WordPress. Mais celle-ci n’est pas simple à mettre en œuvre et demande beaucoup de temps (notamment pour les transferts), ce dont je manque cruellement… et en plus ça ne me passionne pas du tout de devoir apprendre de la technique informatique, dont je n’ai rien à faire…


En tout état de cause, je vous tiendrai informé des suites, et en attendant, je vous conseille d’installer sur vos navigateurs ces utilitaires gratuits :


– un bloqueur de publicités : Adblock Plus (lien de téléchargement pour Firefox, pour d’autres navigateurs chercher sur le site)


– ainsi que Ghostery ; pour ceux qui en ont marre de se faire pister… Attention : beaucoup de fonctionnalités réseau (facebook et autres) disparaissent avec cet utilitaire et il faut savoir ce qu’on veut laisser actif ou pas…


En l’attente de trouver une solution d’installation de mon blog ailleurs, je suspends la publication d’articles, puisqu’il est hors de question que j’alimente les caisses de bandits. J’en suis désolé, d’autant que j’ai dans mes tiroirs quelques articles et réflexions qui, je pense, vous auraient intéressé.


Mais ça n’est que partie remise et j’espère vous retrouver bientôt sur un nouvel espace indépendant.


Merci pour votre attention et votre fidélité.

 


P.-S. : ce texte est à la disposition de tous ceux et celles qui voudraient le reprendre pour informer leurs lecteurs de la situation avec Over-Blog.

 


Chez Djefbernier on a pas d’or mais ça nous empêche pas de penser, et le dernier billet de Charles Sannat est conforme à l’esprit « Hollande Démission », mais aussi un peu à « Révolte ». Pour tout dire il dévoile même que le peuple a la Haine.


L’homme est fichtrement bien renseigné et à la lecture de son billet on se dit qu’effectivement au rythme d’un ou deux scandales par semaine, deux ans ça va être long, et douloureux. Non mais en prime, vous imaginez le niveau d’une campagne électorale, j’ai bien le regret de vous dire que ne pas voter c’est le minimum désormais. M’enfin il s’en trouvera toujours pour dire que c’est un devoir, la mascarade a toutes les chances d’avoir encore cours et, suffrage exprimé ou magie du raccourci providentiel, une fois la liesse d’une démission en bon ordre de tous ces enfoirés de pseudo-dirigeants et actée la réintégration des autres dont le peuple avait compris la forfaiture, tout sera dans cet état de décomposition avancée que nous sert l’actualité politique : prêt à continuer de merder dans les grandes largeurs.


Par exemple l’Allemagne (fouillez chez LHDDT il a une photo d’Angela toute nue), si vous lisez cette feuille, ça donne un peu envie de vomir. Je crois bien remarquer qu’être pris pour des cons c’était avant… En espérant bien sûr que ce soit de la simple propagande de guerre Russe


Il est partout ce Monsieur Sannat. Déjà en guerre !


[Tag keyword Gold Broker, Guerres, Sexe, Contrarien, M. Sannat, Charles Sannat, brûlot, information, Angela Merkel, Noir et blanc, Allemagne, plastination, gros sous, trafic de morts, Soleil vert, les bouchers verts, CH, CAC 40, finance amie, Kékette 1er, racisme, Afrique en slip]