De l’imposture et des simples d’Esprit

Publié: 02/09/2014 dans Pas vite lu
Tags:, , , , , , , , , , ,


[…]il faut qu’une âme généreuse dise les choses comme elles sont. La vérité, de quelque nature qu’elle soit, ne peut jamais nuire, au lieu que l’erreur, quelque innocente et quelque utile même qu’elle paraisse, doit nécessairement avoir à la longue des effets très funestes.

 


Pour faire suite au billet consacré à la pédophilie d’onction Prophético-Céleste, souffrez que je pontifie, pouf pouf.

 


Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, transgenrés, transgenrées, vous qui venez en ces parages de peu de structure, et pourquoi pas le dire, passablement dérangés, vous qui allez m’allouer de ce précieux temps de lecture au détriment d’autres faiseurs di texte, je veux vous dire tout de go que, cette fois-ci, j’ai décidé de resquiller. Rien de grave mais je préfère prévenir.

 


Rien de plus banal aussi, au départ je lis un pdf hors ligne, téléchargé gratos sur invitation. Et là, surprise, stupéfaction, tremblements. Sa concision magistrale, sa clarté… lumineuse, son à propos, m’ont quasiment contraint de passer outre les avertissements de propriété intellectuelle, et présentement vous en causer sans en passer par un mail demandant un accord formel à son «auteur », m’enfin l’honneur est sauf puisque c’est pro bono. Toutefois en copiant collant allègrement, quoiqu’avec mesure, j’augure que vous vous procurerez ce fichier et qu’à vos moments perdus… vous comprendrez quelle mouche me pique.

 


Un blog c’est un moyen de gagner sa vie vous diront certains, ça fait un moment que je me suis retiré de leurs listes de diffusion parce que me faire assaillir de vidéos et de méthodes pour gagner du temps en en perdant, chacun son tourbillon. De toutes les façons les vidéos, à  part celles de Dieudonné je dis non merci, à deux trois exceptions près. Il n’en fut pas toujours ainsi mais désormais que j’ai compris ce que trame la révolution vidéo, je résiste.

 


Djefbernier n’est pas un moyen de gagner ma vie, mais plutôt, en ce qu’elle est une plateforme de liens, de la jauger à l’aune du monde qui part en couilles, mais savamment. Quasiment en colonne couvrez, suffit de bien regarder tout en se sachant dé(sin)formé par bien des côtés, à commencer par son propre appétit pour la simplicité, le raccourci !

 


La liberté de culte, en voilà un truc d’occidental sur le déclin ; j’ai choisi le mien de culte et depuis belle lurette encore, nommer c’est réduire mais il faut bien : mon culte à moi c’est le Menfoutisme que d’autres appellent l’Athéïsme, sauf  que je suis à tendance original et qu’il y a un peu de Nihilisme, de scientisme et de catastrophisme pour faire bon poids ; je ne sais plus qui a dit qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis mais j’arrive à un âge où l’exercice étrange du chômage, de la paternité m’a fait commencer à tâter du souci, pour tout dire sans trop vite rien dévoiler, à propos de l’avenir qui s’annonce, faut-il m’en croire en ce qui me concerne je n’ai guère le choix, la conjonction des catastrophes chère à Guillaume Faye annonce des temps bien déplaisants malgré la plage et les cocotiers dans ma terre d’élection du Pacifique Sud. Indirectement, les champs d’inquiétude c’est comme l’agriculture et les saisons, ça va, ça vient, ça tourne en boucle plus ou moins ronde avec des hivers de plus en plus froids mais je n’ai que très très rarement considéré qu’une divinité, sinon Moi, fait de ma trajectoire son Œuvre, son Instrument. Je sais c’est bizarre…

 


Dernièrement la lecture du Principe de Lucifer chez LHDDT a bien conforté ma démarche. C’est principalement l’ennui mortel que j’ai éprouvé au catéchisme accolé à mon cursus primaire que je dois mes premières infidélités (sportives) au catholicisme. Plus tard, sportif émérite, c’est à la lecture de quelques bouquins d’Isaac Asimov que se gravèrent dans le marbre mes résolutions niant ce Dieu qui remplit les lieux de culte. Dans ses Space Opéras Isaac a simplement borné la religion aux planètes agricoles, productrices de l’essentielle alimentation mais peuplées en majorité de bêtes de somme (la belle image…), dont les hommes et leurs bergers. Si j’osais, pour imprimer l’idée que les religions c’est une affaire de servitude et d’emprisonnement.

 


Mais là, dernièrement veux-je dire, comment nier que la planète bleue s’agite. Avec tout ce que nous connaissons d’abrutissement de masse la machine s’emballe et au-delà des affrontements entre communautés, des crises plus ou moins montées en alibis ou décorum, au vu des alternances molles entre les tenants de la barbarie, de leurs partitions à l’échelle du monde révélées par la Toile, la lecture de ce fichier nommé les trois imposteurs m’a conduit à penser que trop peu de gens l’ont lu. Et qu’à mon niveau l’occasion est trop belle de ne pas vous en copier quelques mots, quelle lecture, un must read comme ils devaient dire outre atlantique avant de passer leur temps à se verser des bassines d’eau sur la tronche !

 

Parenthèse, commandée par le catastrophisme
Je me dois même de ne pas trop attendre car le niveau intellectuel baissant à vue d’œil, rien ne dit que demain… Allez braves gens, logez-vous !

Petit rappel, à tous ceux qui ont un crédit immobilier en cours pensez à renégocier, à tous ceux qui sont en taux variables, convertissez au plus vite en taux fixe, même si cela est un tout petit peu plus cher pendant quelques mois… vous allez beaucoup vous en vouloir de ne pas l’avoir fait… 

fin de parenthèse.


Au surplus et si je ne me fonde que sur l’opportunité d’être lu et compris, la plus gigantesque proportion d’informations à consommer l’est désormais et de plus en plus au format vidéo. D’où ma résolution de ne point attendre cet échange de mail m’autorisant formellement à copier coller. Comme je l’ai dit pour commencer ça tombe derechef trop bien avec ce que j’ai relayé dernièrement. Un signe peut-être, mais pas sûr…

 


S’il est tout à fait évident que l’espèce humaine, a réussi le tour d’esprit de s’extraire à la condition animale, vêtements, langage articulé, outils, toussa, mon propos n’est pas de me demander comment ni à quel point véritablement, cette espèce humaine force est de constater qu’elle a finalement bifurqué pour des trucs où on prend rarement les bêtes en flag : la stupidité, la méchanceté et la bigoterie pour n’en citer que trois. Envoyons !

 


Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse.

 


cropped-2014-05-15-11-41-11.jpgJe prends des risques à vous en faire un digest, mais en ces temps de laïcitude, d’islamisation de l’Europe, et du monde… j’augure que les dits imposteurs sont occupés ailleurs, m’en voulez-vous de me risquer à pareille publicité ? D’autres dangers désormais courrent de par le monde, quoique la Charia quand on a ses petites habitudes de saucisson et de pinard…

 


Bref, venons-y. A une ou deux encablures de ce que les analystes estiment pouvoir être une guerre civile en France, elle viendra sans se presser, cacher que des industriels se grattent la tête pour s’accaparer au moindre coût les dernières matières premières utiles à leurs affaires, il est utile de se pencher sur le coût de ses convictions, je vous l’ai déjà proposé mais c’est bien dans le sujet autour duquel je tourne 😉

 


L’imposture et Dieu, quelle démonstration ! Le premier chapitre de ce pdf devrait être au programme de lecture pour le passage en sixième tiens, c’est plein de belles images ancestrales et de vocabulaire enthousiasmant. Et puis pour sanctifier la république laïque, une et indivisible, la séparation de l’église et de l’Etat j’ai rarement lu plus affûté :

 


Mais sans nous arrêter aux rêveries d’un peuple élevé dans la servitude et dans l’absurdité, disons que l’ignorance a produit la croyance de toutes les impostures et les erreurs qui règnent aujourd’hui parmi nous.

 


C’est t’y pas beau ? Et je vous le redis, tant pis, je me fais violence de ne pas vous en copier des pans entiers, ça ne serait pas du luxe de lui faire la guerre à cette ignorance conquérante…

 


Bon attention tout de même, si vous êtes toujours là nous sommes en pamoison devant tant de clarté pédagogique mais c’est le chapitre 1. Dans le 2 et suivants, faut dire ce qui est, ça se complique un peu. Et si on veut se la jouer je vérifie les noms, les adresses, pour tout dire les assertions ça devient ineffablement compliqué, mais les accents de vérité sont indéniablement là et j’y crois. Car enfin comment passer d’un Dieu à Plusieurs, et concurrents avec çà, ça ne peut pas être simple, si ? Les bras m’en sont tombés, ça l’est.


[…]la nature des Dieux que les hommes ont admis leur étant inconnue, ils en ont jugé par eux-mêmes, s’imaginant qu’ils étaient susceptibles des mêmes passions qu’eux ; et comme les inclinations des hommes sont différentes, chacun a rendu à sa Divinité un culte selon son humeur, dans la vue d’attirer ses bénédictions et de la faire servir par là toute la nature à ses propres désirs.


Ah oui, chacun juge l’autre à l’aune de son propre moulin, figurez-vous que d’après mon expérience ça fonctionne aussi (même) avec les requins. J’avais su ça là, entre autres choses

 


De l’intérêt de niveler par le bas et de rendre un maximum de gens sinon complètement stupides au minimum prédictibles (l’arrachement aux déterminismes familiaux afin d’en terminer avec les affres de la diversité, qui sait, peut-être…):

 


Ce préjugé (les calamités qui troublent la douceur de vivre sont des colères célestes) les a conduits à un autre, qui est de croire que les jugements de Dieu étaient incompréhensibles, et que par cette raison, la connaissance de la vérité était au-dessus des forces de l’esprit humain ; erreur où l’on serait encore, si les mathématiques, la physique, et quelques autres sciences ne l’avaient détruite.

 


[…] ils ont formé des notions qui leur servent à expliquer la nature des choses, à juger du bien et du mal, de l’ordre et du désordre, du chaud et du froid, de la beauté et de la laideur, etc., qui dans le fond ne sont point ce qu’ils s’imaginent : maîtres de former ainsi leurs idées, ils se flattèrent d’être libres ; ils se crurent en droit de décider de la louange et du blâme, du bien et du mal ; ils ont appelé bien ce qui tourne à leur profit et ce qui regarde le culte divin et mal, au contraire, ce qui ne convient ni à l’un ni à l’autre et comme les ignorants ne sont capables de juger de rien, et n’ont aucune idée des choses que par le secours de l’imagination, qu’ils prennent pour le jugement, ils nous disent que l’on ne connaît rien dans la nature, et se figurent un ordre particulier dans le monde.

 


Bon j’en termine là de resquiller la propriété intellectuelle mais j’espère vous avoir incité à entreprendre par le menu cette excellente lecture. J’en termine mais pas avant d’avoir donc nommé ces trois imposteurs que sont vous l’aurez peut-être deviné Moïse, Jésus-Christ et Mahomet.

 

A notre avis la Spiritualité n'est que de très loin l'affaire des religions

A notre avis la Spiritualité n’est que de très loin l’affaire des religions

Trop goude, non mais allô les religions, dire que pour moi Asimov a suffi !! Une petite dernière avant de préciser qu’il y a quand même quelques gautes de frappe dans ce pdf


[…]ils croient les choses bien ou mal ordonnées, suivant qu’ils ont de la facilité ou de la peine à les imaginer, quand le sens les leur représente ; et comme s’arrêter volontiers à ce qui fatigue le moins le cerveau, on se persuade d’être bien fondé à préférer l’ordre à la confusion ; comme si l’ordre était autre chose qu’un pur effet de l’imagination des hommes. Ainsi, dire que Dieu a tout fait avec ordre, c’est prétendre que c’est en faveur de l’imagination humaine qu’il a créé le monde, de la manière la plus facile à être conçue par elle[…]

 


Excellent vous ne trouvez pas, pour moi toujours ça fait plaisir de savoir qu’internet recèle ce genre de lignes. Y’en a 77 pages quand même. Pour ce qui est de l’avenir du point de vue strictement terrestre cet article là fait un peu mal.


Spécial remerciement à Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite près de Bordeaux, à 40 km de Périgueux (aux dernières nouvelles).

A l’attention des croyants

 

 

Publicités
commentaires
  1. LHDDT 佐罗 dit :

    1) Ouffe, fini par trouver.. moi qui reprochait à @Blh de me lire en diagonales… comment tu vx qu’on lise tes avalanches verbale ? A moins d’étre logé par la Santé.
    2) Je te disais qu’Howard Bloom valait le jus.

    • djefbernier dit :

      faudrait cette option où la majeure partie de l’avalanche est cachée derrière un « lire la suite ».
      Oui ton digest est excellent, mais j’ai pas comparé faut dire

  2. Chris dit :

    Y a une erreur !!!..c’est pas Moise , Jéus Christ ( Joshua l’  » oint  » ) et Mahomet , c’ est Moise , Saint Saul ( Paul ) et Mahomet !!!….le responsable du christianisme , c’est pas Dgiseus , qui était un extrémiste orthodoxe juif de chez juif , c’ est le big magouilleur Saul de Tarse ( sud ouest de la Turquie )….

    • djefbernier dit :

      Il a pas son nom sur l’affiche mais il s’en cause, il s’en cause. Non mais quelles histoires, pour le coup je note ton objection, tu trouveras le mail de l’auteur à la fin du pdf, le sien et celui de ses supports 😉

Te gêne pas, si je réponds pas c'est qu'internet a cessé

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s